Les infrastructures du secteur des transports de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj seront renforcées « prochainement » par la réception d’une gare routière à la sortie Est de la ville, a-t-on appris mardi auprès des services de la wilaya.

Dans une déclaration à l’APS, la même source a indiqué que les travaux de réalisation de ce projet dont l’implantation est jugée « stratégique » en raison de sa proximité de l’autoroute Est-Ouest et l’échangeur de la Route nationale n° 5, est « en phase de parachèvement ». L’opération porte essentiellement sur l’aménagement des espaces verts, les aires de stationnement des véhicules de transport en plus de la finalisation des dernières retouches à l’intérieur de cette station, a précisé la même source, indiquant que le taux d’avancement de ce chantier affiche 95%. L’établissement chargé de la gestion de cette station a entamé la phase d’installation des équipements techniques, de contrôle et de paiement aux guichets, ont fait savoir les services de la wilaya. Lors de sa visite dernièrement à ce chantier, le chef de l’exécutif local, Salah El Afani, a indiqué que la gare routière est l’un des projets « importants qui ont connu un retard qui a été rattrapé ». Signalant que d’autres projets et des mesures réglementaires dans la ville de Bordj Bou-Arreridj sont liés à ce projet, notamment la réorganisation du plan de transport urbain et le plan de circulation ainsi que la conversion des sites de certains marchés quotidiens de la ville en espaces verts et aires de jeux. D’un coût estimé à 76 millions DA, le projet de la nouvelle gare routière du chef-lieu de wilaya est érigé sur une superficie de plus de 6 hectares et est destiné à accueillir tous les bus de transport inter-wilayas et inter-communes en plus des taxis services de divers lignes de wilayas, de communes et urbaines, a-t-on signalé. L’entrée en exploitation de cette infrastructure de transports, qui dispose de plusieurs espaces commerciaux, permettra d’offrir un nombre important d’emplois directs et indirects.