Agissant sur information parvenue en date du 18 juin à leurs services, faisant état d’un trafic de drogue dans la zone frontalière de Sebdou (au sud de la wilaya), les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant du service de la police judiciaire auprès de la sûreté de wilaya, ont immédiatement enclenché des investigations dans ce sens pour mettre hors d’état de nuire le baron de ce réseau de narcotrafiquants A. B. (40ans).

En effet, ce dernier est tombé dans les rets de ladite brigade. Les recherches entreprises dans ce cadre par les limiers de la BRI les ont menés à une cache secrète camouflée par la broussaille, située à hauteur du village « Tabouda ». La fouille du dépôt interlope s’est soldée par la saisie d’une quantité importante de kif traité estimée à 19 kg, cachée dans un sac qui était en possession du narcotrafiquant en question ainsi qu’un téléphone portable et une somme d’argent estimée à 4 000 DA.

Dans ce sillage, un véhicule suspect de marque Skoda Fabia a été intercepté par les policiers de la BRI, avec à son bord deux individus sujets à caution. Ainsi, à la suite de la perquisition du domicile de l’un des deux narcotrafiquants présumés, il a été découvert 135 comprimés psychotropes, outre 70 millions de centimes (représentant a priori la recette de ce commerce prohibé), un fusil de chasse à un seul canon avec 18 cartouches et une paire de jumelles professionnelles, à vision diurne. L’enquête suit son cours dans ce cadre au niveau de la BRI pour appréhender les autres membres de ce réseau criminel dont l’activité porte atteinte à la santé des jeunes et mine l’équilibre de la société.E. H. T.