La situation surréaliste qui s’est abattue sur le monde par la propagation d’un virus, toujours imparable médicalement, contraint les pays à y faire face promptement chacun avec ses moyens. Alors que les « grands » de ce monde sont comme paralysés par un ennemi invisible à l’œil nu, il y a visiblement urgence à se réorganiser pour faire face. Les Algériens suivent depuis des semaines les bilans sanitaires quotidiens qui se suivent telle une litanie macabre. Avec une moyenne d’une vingtaine de décès toutes les 24 heures depuis pratiquement une semaine, la tendance reste toujours inquiétante. Une tendance qui appelle à ne pas succomber au relâchement et à poursuivre la mobilisation à tous les niveaux. Il faudrait désormais se faire une raison, la situation actuelle aussi délicate soit-elle est appelée manifestement à durer. Il faudrait désormais accepter la nouvelle réalité. L’Algérie riche par ses potentialités humaines doit absolument mettre tous les moyens en sa possession afin de faire face de la manière la plus efficace possible. Dans quelque temps, c’est le Ramadhan, ce mois spécial, intervenant probablement en plein confinement, s’annonce très particulier cette année. Les Algériens seront irrémédiablement amenés à allier discipline et spiritualité afin de venir à bout d’une maladie qui n’épargne aucun pays à travers le monde. En attendant, les difficultés actuelles sont en partie le résultat de nos vulnérabilités. Il est évident que l’une des carences de l’Algérie, après soixante années d’indépendance, reste le système de santé qui ne s’est jamais, malgré les efforts, hissé au niveau des pays émergents. Il n’y a pas à dire, le fait que de hauts responsables politiques vont se soigner à l’étranger est symptomatique d’une situation désastreuse de nos hôpitaux. Ces derniers font aujourd’hui face avec courage et détermination à une pandémie effrayante. La solidarité, une qualité reconnue chez nous, est aujourd’hui en activité remarquée. Après le coronavirus, le monde ne sera probablement plus le même mais, l’Algérie pourrait bien se transformer vers le meilleur.