PAR NAZIM BRAHIMI
Said Chanegriha, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a évoqué hier l’encadrement par les forces de sécurité des élections législatives anticipées à douze jours du déroulement du scrutin, donnant des instructions pour une application «rigoureuse» des instructions du Haut-commandement de l’institution militaire. Objectif, mettre en échec «tout plan ou action» visant à perturber le déroulement des élections.
Il a appelé, lundi à Blida, tous les Commandements à appliquer «rigoureusement» les instructions et les orientations du Haut-commandement pour mettre en échec tout plan ou action visant à perturber le déroulement des élections législatives du 12 juin prochain, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Notre pays vivra, dans les quelques jours à venir, une importante échéance électorale, à savoir les législatives prévues le 12 juin prochain. Cet évènement national, d’une vitalité extrême pour notre pays et notre peuple, représente une nouvelle étape prometteuse dans le processus d’édification de l’Algérie nouvelle», a-t-il déclaré en 1re Région militaire (Blida) où il a effectué une visite.
«A cet effet, le devoir de citoyenneté impose aux personnels de l’Armée nationale populaire de s’acquitter de leur devoir électoral, conformément aux lois républicaines, afin de se joindre à leurs concitoyens dans l’accomplissement de ce devoir national, en s’exprimant en toute liberté et transparence», a-t-il souligné.
«Dans le but de sécuriser cette importante échéance nationale et d’en assurer le bon déroulement, afin de permettre aux citoyens de s’exprimer dans un climat empreint de sérénité, de quiétude et de stabilité, il appartient à tous les Commandements d’appliquer rigoureusement les instructions et les orientations émanant du Haut-commandement dans ce contexte, et de veiller à mettre en échec tout plan ou action visant à perturber le déroulement de ces élections», a-t-il recommandé. «Nous sommes pleinement convaincus que le peuple algérien est devenu, plus que jamais, conscient, qu’il ne peut être manipulé ou poussé dans des dédales périlleux, qu’il se mobilisera contre tous les desseins pernicieux, pour les contrecarrer et affronter ceux qui les trament et se tiendra, comme à l’accoutumée, tel un seul homme aux côtés des institutions de l’Etat, face à ceux qui guettent le pays», a encore ajouté M. Chanegriha.
Ce dernier n’a pas tarit d’éloges à l’égard du peuple algérien «authentique, forgé par les épreuves et l’adversité, et qui a mené une des plus glorieuses révolutions de libération de l’histoire contemporaine et vaincu les plans du terrorisme barbare», estimant que c’est un peuple «mû par des valeurs, des principes, une volonté et une ambition qui lui permettent de s’inscrire sur la voie du progrès et du développement, de constituer une puissance réelle, et de continuer, avec détermination et résolution, à aller de l’avant afin de concrétiser ses attentes légitimes pour construire un Etat puissant, moderne et prospère».
A l’issue de la rencontre, le Général de Corps d’Armée a présidé une réunion de travail avec le Commandement, les cadres de la 1re Région, les Commandants des secteurs militaires et les responsables des services de sécurité, a fait savoir le ministère de la Défense nationale dans son communiqué. A cette occasion, un exposé sur la situation sécuritaire en territoire de compétence a été présenté par le Commandant de la 1re Région militaire, suivi des exposés des Commandants des secteurs militaires et des différents services de sécurité. Le Général de Corps d’Armée a dispensé, par la suite, une série d’orientations et d’instructions axées, dans leur ensemble, sur la nécessité de «préserver la disponibilité opérationnelle des unités et de réunir les facteurs de sécurité et de stabilité à travers tout le territoire de la 1re Région militaire, notamment à l’occasion des prochaines législatives», conclut la même source. Il faut rappeler que le Haut-conseil de sécurité a abordé, lors de sa réunion du 18 mai, «les derniers préparatifs des élections législatives du 12 juin 2021». Le Président Tebboune «s’est dit satisfait des efforts consentis par les institutions de l’Etat pour assurer le déroulement du rendez-vous électoral dans de bonnes conditions», selon le communiqué de la Présidence à l’issue de la réunion. <