Devant la vague de canicule qui frappe le pays actuellement, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a mis en place un programme spécial pour la prise en charge des citoyens, notamment aau Sud, où les températures ont atteint les 50 C°.

C’est ce qu’a déclaré, hier, le directeur de la prévention au ministère, Djamel Fourar, lors d’une conférence de presse à l’Institut national de la santé publique (INSP) portant sur les dangers de l’exposition au soleil. Le directeur a affirmé qu’aucun cas de décès à cause de la canicule n’a été enregistré sur le territoire national, reconnaissant que ces températures ont un grand impact sur les personnes âgées, enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques.
Et pour faire face à cette situation, M. Fourar a assuré que le ministère a mobilisé tous les établissements de santé à travers le pays.
Avec une campagne de sensibilisation lancée au mois de juin, notamment à travers les médias. Lors de cette conférence, le professeur Samira Zagh, du département de la prévention, a rappelé que les températures seront élevées dans les prochains jours (elles atteindront 35 C° la journée et 20 C° la nuit), «mais l’impact sanitaire ne se limite pas à la canicule», fait-t-elle remarquer. Parmi les risques, outre la déshydratation, l’aggravation d’une maladie chronique, des lésions aux yeux comme la kératite, et le coup de chaleur. Le citoyen doit, selon les spécialistes, connaître les symptômes d’un coup de chaleur, il s’agit de fatigue, épuisement, élévation de la température, nausées, vomissements, maux de tête et étourdissements, vertiges et perte de connaissance. Dans ce cas il faut appeler les urgences ou se déplacer à l’hôpital, mais en attendant, il faut transporter la personne à l’ombre ou dans un endroit frais, lui donner à boire de l’eau. Pour éviter les coups de soleil, les spécialistes ont insisté sur la prévention. Durant la canicule il faut fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil, éviter de sortir aux heures les plus chaudes (entre midi et 16h) et rester à l’ombre. Il faut se rafraichir en mouillant le corps plusieurs fois par jours, et prendre des douches, boire suffisamment d’eau, en évitant les boissons très sucrées ou à forte teneur en caféine, et éviter les activités extérieurs (sports, jardinage et bricolage), limiter le plus possible l’utilisation d’appareils électriques susceptible de dégager la chaleur. Pour sa part, le Dr Ferhat Ammar, spécialiste en dermatologie au CHU Bab El Oued, est revenu sur les dangers de longues expositions au soleil, entre autres les risques de cancer de la peau. Cette maladie survient suite à une longue exposition au soleil sur une longue durée.
Pour éviter ces conséquences, il a invité les citoyens à changer ces habitudes durant la saison estivale, en choisissant bien les lotions à écran total pour la peau.
Le spécialiste a rappelé que ces produits ne protègent pas la peau à 100%, il est donc recommandé dans tous les cas d’éviter de s’exposer très longtemps au soleil.