Le Syndicat national des psychologues algériens (Snapsy) reproche aux directeurs centraux du ministère de la Santé d’ignorer son partenaire social. Une attitude qui ne cadre pas avec les instructions du président de la République qui avait ordonné d’entamer le dialogue avec les différents partenaires sociaux et de consentir des efforts pour asseoir la stabilité du secteur. C’est en tout cas, ce qui ressort d’une correspondance du Snapsy adressée au ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. Le syndicat a accusé les directeurs centraux du ministère de la Santé de fermer les portes du dialogue et d’ignorer les revendications et correspondances du partenaire social. Cette organisation syndicale a indiqué avoir «envoyé» des correspondances administratives aux directeurs centraux qui sont «restées sans réponse». Les correspondances du syndicat tournent autour des préoccupations de la corporation des psychologues de santé publique. Les psychologues font part de leur «consternation» devant l’attitude des directeurs centraux qui ne répondent pas également aux appels téléphoniques des responsables du syndicat. Même en se déplaçant au siège du ministère, les psychologues indiquent qu’ils ne sont pas reçus par les cadres du ministère «sous prétexte de leur charge de travail». Le Snapsy reproche également à la Commission centrale chargée du dialogue avec le partenaire social de ne prévoir aucune réunion de travail avec eux depuis le 18 mai 2021. Une situation qui ne cadre pas avec les orientations du président de la République et l’importance de poursuivre de dialogue social.