Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a mis l’accent sur la nécessité d’assurer la permanence au niveau de tous les établissements de santé et des pharmacies privées à travers tout le territoire national durant la période allant de jeudi 28 avril au 4 mai 2022, a indiqué un communiqué du ministère.

Lors d’une réunion tenue jeudi en visioconférence avec les directeurs de la santé, M. Benbouzid a instruit ces derniers de veiller à “ce que la permanence soit assurée au niveau de tous les établissements de santé et des pharmacies privées durant la période allant de jeudi 28 avril au 4 mai 2022, et qui coïncidera avec le weekend et la célébration de la fête des travailleurs et de l’Aid-El-Fitr, précise la même source.

Le ministre a insisté sur la nécessité d’assurer ce service durant cette période conformément à l’ordonnance n912 de la direction générale des services de santé du 28 avril 2022 qui prévoit de réunir les meilleures conditions pour garantir la permanence des soins aux malades et d’assurer les produits pharmaceutiques et médicaux nécessaires, outre les services d’hygiène et de maintenance durant la même période, ajoute le communiqué.

Cette rencontre a été l’occasion pour M. Benbouzid d’évoquer “les insuffisances qu’il a constatées au niveau de certains hôpitaux de la capitale lors de ses différentes visites de terrain, notamment dans les services des urgences et les salles de soins qui manquent d’équipements et de matériels médicaux”.

Il a appelé à ce titre les directeurs de la santé de wilayas à la nécessité de “rattraper le retard accusé dans la livraison des projets de réalisation de services des urgences médico-chirurgicales de toutes les spécialités, et de respecter les délais impartis pour les parachever avant la fin du premier semestre de l’année en cours”.

Le ministre a en outre exhorté ces responsables à soumettre leurs propositions concernant les bâtiments des urgences médicales au sein des établissements de santé, en leur conférant un caractère particulier, ou la réalisation d’hôpitaux Urgences comme celui de Bordj Bou Arreridj récemment inauguré, et qui répondra “sans doute aux exigences sanitaires de toutes les wilayas de l’Est”, a-t-il affirmé.

“L’objectif visé en priorisant les services des urgences et les polycliniques dans les programmes de réaménagement, est de permettre aux citoyens de bénéficier des différentes prestations de santé”, a conclu M. Benbouzid.