Plus de 1 200 nouveaux malades atteints du cancer sont recensés annuellement au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. En moyenne, vingt personnes cancéreuses sont examinées chaque semaine au niveau du service d’oncologie du Centre-hospitalo-universitaire Nedir Mohamed.

«En 2016, nous avons enregistré 1 230 cancéreux au niveau du CHU Nedir», c’est ce qu’a annoncé le responsable de la prévention au niveau de la Direction locale de la santé et de la population (DSP), Idir Oulamara, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de lutte contre le cancer qui coïncide avec le 4 février de chaque année. Les professionnels de la santé n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme quant à la hausse inquiétante du nombre de malades atteints du cancer. Se référant aux chiffres, Dr. Oulamara a affirmé que leur nombre est passé de 400 à 500 en 2001 pour atteindre plus de 1 200 cas chaque année. D’après lui, le changement du régime alimentaire non- équilibré et riche en gras est la cause principale de la prolifération de cette maladie au sein de la société algérienne, déplorant que le régime méditerranéen suivi par nos ancêtres ait été abandonné. D’après lui, l’anapathologie reste le seul moyen pour détecter cette maladie. De son côté, Dr Azeddine Astouati, responsable de la prévention au niveau de la Direction locale de la santé et de la population, indiquera que parmi les cas de cancer recensés, il y a 370 cancers digestifs et 304 cancer du sein au niveau local. Pour y remédier, un programme de prévention et de dépistage a été établi au niveau de l’ensemble des établissements publics hospitaliers (EPH) de la wilaya. «Dans le cadre du programme anti-cancer initié par le président de la République, il a été décidé de réaliser cinq centres anticancer au niveau national et qui seront similaires à celui réalisé à Tizi-Ouzou et implanté au niveau de la localité de Draâ-Ben-Khedda. « Certes que ce CAC peine à voir le jour à cause de l’entreprise réalisatrice, mais l’enveloppe de sa réalisation a été déjà dégagée et les réacteurs ont été réquisitionnés », a-t-il indiqué. Mais il faut dire que la prise en charge de ces malades fait défaut. Pour cela, le bureau local de l’Association El-Fadjr d’aide aux personnes atteintes de cancer a organisé, hier dans l’après-midi, un gala de charité au profit de ces malades cancéreux qui est à sa deuxième édition au niveau de la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Une animation artistique qui a vu la participation d’une pléiade de chanteurs et qui ont décidé de tendre leur main à ces malades qui souffrent dans le silence pour lutter contre la maladie qui menace leur vie. « Les chanteurs qui ont animé la scène et qui ont retrouvé leurs fans, il y a Rabah Oufarhat, Hassane Ahres, Belaïd Tagrawla, Ali Ideflawen, Boudjemaâ Agraw, Djaffar Aït Menguellet, le lauréat de Alhan Wa Chabab, Arezki Ouali et Noria », a-t-on appris auprès des organisateurs. Ces artistes ont été accompagnés par l’orchestre de Mr Salem Kerrouche.