Cinq contrats de partenariat et 25 accords préliminaires ont été signés par des opérateurs économiques algériens et leurs homologues de pays africains en marge du Salon africain des affaires qui s’est clôturé vendredi à Oran, a-t-on indiqué dans un communiqué des organisateurs de l’évènement. «Les rencontres entre des hommes d’affaires algériens et les délégations de pays africains, les ambassadeurs notamment, se sont soldées par la signature de cinq contrats officiels de partenariat et de 25 accords préliminaires, en attendant l’étude des modalités pratiques de leur réalisation entre les parties contractantes», a-t-on souligné.
L’exposition, qui s’est tenue trois jours durant en marge du salon, a connu «une forte affluence» des visiteurs, hommes d’affaires et chefs d’entreprises algériens notamment, pour s’informer des possibilités d’établir des partenariats avec leurs homologues des pays africains participants, a-t-on noté. Les secteurs de l’exploitation minière, de la transformation et de l’entreprenariat dans le domaine des grands travaux publics, ont été au cœur des rencontres organisées dans le cadre de ce salon, ont indiqué les organisateurs du Salon dans leur communiqué, faisant savoir que les participants ont également évoqué les entraves à la mise en place d’un système économique africain intégré.
Les rencontres en B-to-B entre les ambassadeurs de pays africains en Algérie et les opérateurs économiques algériens ont été, par ailleurs, une occasion d’identifier différentes opportunités d’investissement et d’échanges commerciaux, a-t-on relevé. La première édition du Salon africain des affaires a enregistré la participation des représentations diplomatiques de 17 pays africains, accompagnés de représentants d’institutions et entreprises de ces pays, ainsi que d’une cinquantaine d’opérateurs économiques algériens. n