Le retrait du maillot floqué du numéro 9 au FC Nantes, en hommage à Emiliano Sala, décédé dans un accident d’avion au dessus de la Manche le 21 janvier, n’est pas définitif, a-t-on appris samedi auprès du club.
«C’est une tragédie, je suis anéanti. Emiliano a laissé son empreinte. C’est pourquoi, comme beaucoup de supporters, je souhaite l’honorer à nouveau en retirant le numéro 9», avait déclaré le président Waldemar Kita dans un communiqué vendredi. S’il ne disait pas explicitement que la mesure était définitive, c’est ainsi qu’elle a été interprétée, en référence à une pratique relativement fréquente dans les sports américains, le basket (NBA) ou le hockey sur glace (NHL), par exemple.
Mais une personne interrogée au sein du club a précisé à l’AFP hier que le numéro 9 sera réattribué dans les années à venir. «Pour le moment il ne sera pas donné en hommage à «Emi» et parce que ce serait trop lourd à porter pour un joueur dans le contexte actuel. Mais dans cinq ou dix ans, il y aura sans doute un autre numéro 9 à Nantes», a expliqué cette source.

En Coupe de France, le 9 est obligatoire
Il y aura déjà forcément un numéro 9 lors des matches de Coupe de France de Nantes l’an prochain puisque le règlement de la compétition (article 7.3) l’impose: «les joueurs débutant la rencontre doivent être numérotés de 1 à 11» jusqu’aux quarts de finale.
Depuis la disparition de Sala, c’était le défenseur Nicolas Pallois, ami très proche de l’Argentin, qui l’avait porté contre Sannois-Saint-Gratien en 16e de finale puis Toulouse en huitième. En outre, il est plus compliqué de «retirer» définitivement un numéro dans le championnat de France que pour la NBA et la NHL, dans des sports qui se jouent à 5 ou 6 et pas à 11 et où les maillots peuvent aller de 1 à 99 – voire même 0 ou 00 – sans restriction.
La LFP limite à 30 le nombre de noms figurant la liste de joueurs qui peuvent participer à la compétition, et ils doivent être numérotés de 1 à 30, le numéros 1, 16
et 30 étant réservés d’office au gardien et le 40 disponible pour un éventuel 4e gardien. Une dérogation peut éventuellement être accordée pour aller au-delà de 30 pour un joueur de champ.

Appel aux dons pour retrouver le corps du pilote d’Emiliano Sala
La famille de David Ibbotson, le pilote britannique de l’avion qui s’est abîmé dans la Manche le 21 janvier alors qu’il transportait Emiliano Sala vers Cardiff, a lancé un appel aux dons sur Internet pour relancer des recherches afin de le retrouver. Les enquêteurs britanniques ont récupéré mercredi un corps, identifié jeudi comme étant celui de l’ex-attaquant argentin du FC Nantes, mais ont dû interrompre leurs recherches en raison des mauvaises conditions météorologiques affectant le site où se trouve la carcasse de l’avion, à une vingtaine de kilomètres au nord de l’île anglo-normande de Guernesey.
«Le fait d’apprendre que les recherches ont été interrompues à court terme n’a fait que rendre cette période tragique plus difficile», écrit la famille du pilote sur le site Gofundme, spécialisé dans la collecte de fonds. «Nous comptons sur la gentillesse des gens de coeur pour nous aider à recueillir les fonds dont nous avons tant besoin pour retrouver notre père, mari et fils bien-aimé, ajoute-t-elle. Aidez David Ibbotson à rentrer chez lui et obtenir les adieux qu’il mérite.» Hier matin, l’appel aux dons avait réuni un peu plus de 25 000 livres (29 000 euros), sur les 300 000 demandés  (343 000 euros).