La Protection Civile (PC) a fait savoir, lundi, que les interventions de ses éléments, dans le cadre du dispositif de surveillance des plages, ont permis d’éviter la noyade à 6 615 personnes entre le 16 juin et le 3 juillet dernier. Un chiffre qui s’explique par la forte affluence enregistrée sur les plages mais également par certains comportements à risques des estivants. Le bilan de la PC, rapporté hier par l’APS, précise en ce sens que 21 personnes sont décédées par noyade au cours de la même période, notamment 10 au niveau de plages interdites à la baignade.
En effet, communiqué de la Protection Civile qui rappelle en substance la nécessité du respect de la signalisation sur l’état de la mer, mais aussi celle d’éviter les zones interdites à la baignade. Il est également précisé que la PC a déployé, cette année, au niveau des plages autorisées à la baignade près de 11 000 éléments « spécialisés pour assurer la sécurité des estivants ». Le bilan souligne en ce sens que 111 millions de passages d’estivants ont déjà été recensés. Les wilayas qui ont enregistré la plus importante fréquentation sont Oran, avec 2 millions d’estivants, Boumerdès avec 1,5 million d’estivants et Béjaïa avec 1,1 million d’estivants.
Risque de noyade qui reste en ce sens présent sur les plages autorisées mais doit néanmoins être relativisé par le nombre de baigneurs ; la situation est cependant tout autre en ce qui concerne le « phénomène » des baignades dans des réserves d’eau, des barrages ou autre point d’eau non surveillé et théoriquement interdit d’accès. Le bilan de la Protection Civile montrait hier que depuis le 1er mai dernier, 55 personnes ont perdu la vie lors de noyades dans ce type de site, dont une « majorité d’enfants ». En ce sens, la PC rappelle qu’elle avait lancé une campagne de prévention et de sensibilisation le 16 mai dernier à travers le territoire national pour « sensibiliser les citoyens contre les dangers de la baignade dans les réserves d’eau et sur les risques liés à la saison estivale ».
Bilan des premières semaines de la saison estivale 2022, qui enregistre déjà la mort de 76 personnes par noyade, il est à rappeler qu’un précédent recensement de la PC, révélé le 25 juin dernier par la presse, rapportait la mort de 117 personnes suite à des noyades entre le 1er mai et le 21 juin 2022.
Pour rappel, le bilan de l’ensemble de la saison 2021, avait pour sa part fait état de 179 décès par noyade, dont 53 sur les plage interdites, 42 dans des plages surveillées, dont 20 en dehors des heures de surveillance, mais aussi 84 morts enregistrés au niveau des différents « plans d’eau » interdits à la baignade.