napec

Une batterie de mesures destinées à pallier les insuffisances relevées à
El Tarf lors de la précédente saison estivale et réussir celle de 2020 a été prévue par la direction locale du tourisme et de l’artisanat, a-t-on appris mardi de la responsable du secteur Nedjla Bechainia. «Ces mesures ont été prises au terme de quatre réunions locales sanctionnant deux sorties d’inspection, effectuées récemment par une commission de wilaya à laquelle a été confié le contrôle des 15 plages ouvertes à la baignade», a affirmé Mme Bechainia. Ces dispositions qui s’inscrivent dans le cadre de l’évaluation de l’été dernier et du «recensement» des lacunes l’ayant caractérisé, a-t-elle dit, visent à «corriger les déficits et à remédier aux insuffisances pour assurer le bon déroulement de l’été 2020». Elle a également indiqué que les insuffisances relevées ont trait, entre autres, à l’absence de panneaux signalant le nom des plages, l’insalubrité, le manque d’aménagement des entrées des plages ainsi que l’éclairage public et l’alimentation en eau potable. Le manque d’hygiène caractérisant certaines plages, la dégradation des escaliers menant vers les plages et l’abandon de câbles électriques sur sites, à l’instar des plages d’El Chatt, Souarekh et El Battah font également partie des points noirs relevés. Le dispositif élaboré, conformément aux instructions du chef de l’Exécutif local, suite au constat fait sur le terrain, est axé essentiellement sur la prise en charge, d’ores et déjà, des «points noirs» relevés et la proposition d’opérations nécessaires à l’embellissement des différentes plages ouvertes à la baignade pour un séjour des plus accueillants des estivants et des visiteurs attendus l’été prochain dans cette wilaya frontalière, réputée pour ses atouts qui gagnent à être valorisés. Une batterie de décisions a été également prise et concernent l’extension des parkings des plages d’El Chatt et les Sables d’or en sus du transfert du château d’eau de la plage Cap Roza à celle d’El Aouinet et l’assainissement des camps de vacances, a-t-on noté. Des propositions ayant trait notamment à la possibilité d’ouverture à la baignade de la plage 5 juillet, relevant de la commune d’El Chatt, en sus de la sélection de sites devant abriter des espaces dédiés aux loisirs et à la détente, ont été, par ailleurs, formulées par les services concernés en vue d’assurer les «meilleures conditions» de séjour aux estivants durant l’été 2020, a-t-on signalé. Un programme de contrôle des 19 établissements hôteliers assurant des prestations aux touristes dans les daïras d’El Kala et Boutheldja, a été par ailleurs établi en prévision de l’été 2020, en coordination avec les services concernés (santé, commerce et Protection civile), a conclu la responsable du secteur. n