Poursuivant leurs opérations de lutte contre toutes les formes de criminalité, les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi ne cessent de porter des coups durs aux divers réseaux de criminels et dealers écumant certains lieux urbains. Dans ce sillage, les éléments de police judiciaire de Aïn Kercha (chef-lieu de daïra, à 40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya), sont parvenus suite à l’exploitation d’informations crédibles à arrêter, le 22 janvier 2020, dans une souricière mise en place pour la circonstance, un individu âgé de 34 ans. Ce dernier, en possession de pas moins de 800 cartouches de fusils de chasse de fabrication étrangère, a été déféré devant le Parquet pour commercialisation illégale de munitions de catégorie 5. Pour rappel, pas moins de 352 cartouches similaires ont fait l’objet, mardi, de saisie auparavant par les policiers de la même ville. Sur un autre registre, l’exploitation d’informations crédibles faisant état de la commercialisation illégale de téléphones portables a permis aux éléments de police judiciaire de la Sûreté de daïra de Meskiana (60 kilomètres à l’extrême est de la wilaya) de neutraliser, le 20 janvier 2020 à 23H, un jeune homme de 30 ans à bord d’un bus de transport de voyageurs. L’opération a permis aux policiers de saisir une vingtaine de cartons contenant 207 téléphones portables de diverses marques, acquis à partir Alger sans facture. Alors que la marchandise a été remise aux services de l’inspection des Domaines, le mis en cause s’est vu constituer un dossier judiciaire. D’autre part, la lutte contre la criminalité urbaine se poursuit à travers la wilaya puisque les policiers de Sigus ont procédé à l’arrestation d’un repris de justice âgé de 32 ans, en possession de 24,7 grammes de kif traité et 41 500 DA de revenus de vente. Le mis en cause a été déféré devant les instances judiciaires pour détention et écoulement de drogue. Dans le même contexte, les policiers de Aïn Kercha ont arrêté un suspect âgé de 54 ans, sur lequel il a été saisi 9 grammes de kif traité, un cutter et une somme de 84 950 DA de revenu de ventes. La fouille sur perquisition judiciaire d’un domicile a permis aux policiers de Aïn M’lila de saisir 358 unités de boissons alcoolisées.
Saisie de plus de 3 quintaux de viande avariée
Agissant dans le cadre des opérations de contrôle destinées à la protection des consommateurs, les services de police de la wilaya d’Oum El Bouaghi viennent de mettre la main sur des quantités de viandes avariées. Ainsi les éléments de la brigade de police la voie publique de Sigus (40 kilomètres à l’ouest du chef-lieu de wilaya) ont immobilisé dernièrement un camion frigo au niveau d’un point de contrôle. Ce dernier transportait 311 kg de viandes blanches et d’abats de poulet destinés à être écoulés dans le marché. Les viandes en question dégageaient une odeur nauséabonde et certaines parties avaient changé de couleur. Le conducteur du camion ne disposait pas de certificat de conformité des services vétérinaires. Alors que la viande saisie a fait l’objet de destruction par les services compétents, le propriétaire s’est vu constituer un dossier judiciaire pour commercialisation illégale et fraude de produits destinés à la consommation humaine, absence de certificat de conformité. K. M.