L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme a lancé un appel urgent aux autorités marocaines pour garantir la sécurité physique et psychologique de la militante sahraouie, Mahfouda Bamba Lafkir, emprisonnée au Maroc, réclamant sa libération immédiate. L’Observatoire a, dans un communiqué publié vendredi, demandé également aux autorités d’occupations de fournir « les soins médicaux nécessaires pour améliorer l’état de santé de la détenue sahraouie, qui a subi une grave détérioration de son état de santé en raison de refus de l’administration pénitentiaire de la transférer à l’hôpital ».
L’observatoire a indiqué que « la grave situation que traverse la militante politique sahraouie Bamba Lafkir depuis son arrestation le 15 novembre 2019, dans le cadre de sa lutte pour son droit à l’autodétermination, a empiré dans les conditions difficiles dans lesquelles une femme est arrêtée et dans le refus systématique des autorités d’occupation marocaines de lui fournir les soins médicaux nécessaires ».
« Compte tenu de la gravité de la situation, l’Observatoire a renouvelé sa demande aux autorités marocaines d’occupation de garantir l’intégrité physique et psychologique de la militante sahraouie, ainsi qu’à tous les défenseurs des droits de l’Homme au Sahara occidental occupé ».
« Mme Lafkir, ainsi que tous les défenseurs sahraouis détenus dans les prisons marocaines, doivent être libérés », a déclaré l’observatoire. Il a ajouté: « Le Maroc doit immédiatement ouvrir une enquête approfondie, indépendante, efficace et impartiale sur les mauvais traitements dont elle a été victime, tout en identifiant les responsables de ces violations et en les traduisant en justice conformément aux instruments internationaux pour la protection des droits de l’Homme, conformément aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 9 décembre 1998, notamment ses articles (1 et 2.12)».
L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un partenariat de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), a vocation à protéger les défenseurs des droits de l’Homme victimes de violations et à leur apporter une aide aussi concrète que possible. La FIDH et l’OMCT sont membres de ProtectDefenders.eu, le mécanisme de l’Union européenne pour les défenseurs des droits de l’Homme mis en œuvre par la société civile internationale.
Source APS