Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra et la ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République d’Afrique du Sud, Naledi Pandor, ont appelé samedi à Alger, le nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU au Sahara occidental, Staffan de Mistura, à «coordonner étroitement» avec l’Union africaine (UA) dans le règlement du conflit dans la dernière colonie d’Afrique. Dans un communiqué conjoint publié à l’occasion de la visite de trois jours, entamée vendredi à Alger par Naledi Pandor, les deux ministres «ont réaffirmé leur engagement indéfectible à soutenir la lutte légitime du peuple sahraoui pour l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination». Ils ont appelé Staffan de Mistura à «coordonner étroitement avec l’UA pour assurer la mise en œuvre de la décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA, adoptée le 9 mars 2021 invitant le Royaume du Maroc et la République arabe sahraouie démocratique (RASD), tous deux membres de l’UA, à entamer des négociations directes sans conditions préalables à cet effet», ajoute la même source. Lamamra et Pandor ont, en outre, exhorté l’émissaire onusien pour le Sahara occidental occupé à «réactiver le processus de l’ONU en vue de la mise en œuvre du Plan de règlement adopté à l’unanimité par le Conseil de sécurité dans sa résolution 690 (1991)», selon le communiqué conjoint.<