La Société algérienne de fabrication de véhicules de marque Mercedes Benz (SAFAV-MB) d’Ain Bouchekif (wilaya de Tiaret) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN) a livré, mardi, 1.048 véhicules multi-fonctions à des instances publiques et entreprises privées. Le Directeur général par intérim de la SAFAV-MB, Karim Kharoubi a souligné, lors de la cérémonie de livraison, présidée par le Président du Conseil d’administration de la société, Smail Krikou, que ce quota comprend 566 véhicules pour le ministère de la Défense nationale représenté par la Direction centrale du matériel dont 443 véhicules tout terrain et 123 autres de classe Sprinter. La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’est vue, elle, livrer 171 véhicules des deux types précités dont des ambulances et des véhicules de transport. La Direction générale de la protection civile a été destinatrice, quant à elle, de 104 véhicules dont 34 tout terrain pour l’extinction des feux et 68 bus de transport, alors que la Direction générale des forêts a bénéficié de 80 camions d’extinction. En outre, 69 véhicules ont été livrés à des opérateurs privés, a-t-on précisé. La Société algérienne de fabrication de véhicules Mercedes-Benz d’Ain Bouchekif a poursuivi normalement ses activités et sa production durant la crise sanitaire exceptionnelle marquée par la pandémie du coronavirus. fournissant au secteur de la santé plus de 200 ambulances depuis le début de l’année en cours dont 58 dans le cadre d’un lot livré aux directions de la santé et de l’administration locale des wilayas de Constantine, Laghouat, Biskra, Medéa et M’sila, a-t-on fait savoir. La SAFAV-MB d’Ain Bouchekif a produit, depuis sa création en 2014, plus de 21.000 véhicules de différents types et classes .(APS) Tizi-Ouzou : repêchage des corps de deux noyés à Azeffoun (protection civile) TIZI-OUZOU, 4 août 2020 (APS) – Les corps de deux personnes mortes par noyade mardi à Azeffoun, à 60 km au nord-est de Tizi-Ouzou, ont été repêchés par les éléments de l’unité de la protection civile de cette même localité côtière, a indiqué, dans un communiqué, la cellule de communication de ce corps constitué. Les recherches pour retrouver les deux victimes signalées, mardi dans la matinée, noyées en mer à proximité du port d’Azeffoun, à l’ouest de la ville éponyme, ont débuté vers 12H20. «La première victime a été repêchée décédée à 13H00 et la deuxième repêchée également décédée à 13H20», a-t-on précisé de même source. Les corps sans vie des deux noyés, âgés de 20 et de 22 ans, ont été transférés vers l’hôpital de la ville, a-t-il ajouté. La baignade au niveau des plages de la wilaya de Tizi-Ouzou, comme dans toutes les des plages du pays, est interdite depuis le 1 juin dernier, dans les cadres des mesures de prévention contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19).(APS)