Le président Vladimir Poutine a nommé mercredi au poste du Premier ministre le patron du fisc russe, Mikhaïl Michoustine, selon les agences russes citant le Kremlin. Cette nomination intervient tout juste après l’annonce de la démission du chef du gouvernement en poste depuis près de huit ans, Dmitri Medvedev, dans la foulée d’un discours du président russe annonçant des réformes constitutionnelles. En poste à la tête du Service fédéral des impôts depuis 2010, Mikhaïl Michoustine, a la réputation d’être un haut fonctionnaire efficace. Il a mis en place « le meilleur système de collecte d’impôts au monde« , a affirmé la télévision d’Etat Rossiya-24.Le président Poutine a remercié son Premier ministre sortant et les membres du gouvernement, leur demandant d’expédier les affaires courantes jusqu’à la nomination d’une nouvelle équipe. « Je veux vous remercier pour tout ce qui a été fait, exprimer ma satisfaction pour les résultats obtenus (…) même si tout n’a pas réussi« , a-t-il dit.
Dmitri Medvedev a expliqué démissionner à la suite de la décision du président d’apporter des « changement fondamentaux à la Constitution » russe, des réformes qui modifient, selon lui, « l’équilibre des pouvoirs » exécutif, législatif et judiciaire. Vladimir Poutine a proposé mercredi une série de réformes de la Constitution russe devant renforcer les pouvoirs du Parlement, tout en préservant le caractère présidentiel du système politique. La principale mesure annoncée vise à renforcer le rôle du Parlement dans la formation du gouvernement, lui donnant la prérogative d’élire le Premier ministre que le président sera alors « obligé de nommer« . Actuellement, la Douma confirme le choix du chef de l’Etat. Selon Vladimir Poutine, il s’agit d’un changement « significatif » pour lequel il a jugé la Russie assez « mûre« . Dmitri Medvedev a occupé de 2008 à 2012 les fonctions de président russe. Le président russe lui a proposé, ce mercredi, le poste de vice-président du Conseil de sécurité russe, un organe que le chef de l’Etat préside.