Après la première campagne de vaccination des élèves contre les maladies de la rougeole et la rubéole, ainsi que les cas de poux décelés chez les enfants scolarisés, les responsables de la santé et ceux de l’Education ont redoublé d’efforts, afin de mettre les élèves sous contrôle des médecins.

Les Unité de dépistage et de suivi (UDS) sont, en effet, à pied d’œuvre. Réparties à travers la wilaya d’Oran, ces équipes médicales sillonnent les différents établissements scolaires pour relever l’état de santé des élèves notamment dans les agglomérations de la wilaya où les parents sont pauvres ou parfois insoucieux de l’état de santé de leurs enfants. Selon les statistiques, plus de 10 000 cas d’enfants qui souffrent d’une pathologie sont décelés chaque année. Des sources de la wilaya affirment qu’il a été mis en place, 42 unités de soins scolaires, avec pas moins de 85 médecins, 111 chirurgiens dentistes, 147 agents en paramédical. Ceci en plus de médecins psychologues au nombre de 74 ainsi que 7 spécialistes en orthophonie. 

Parmi les affections les plus fréquemment dépistées, il y a l’asthme (2,40 %), les affections de l’acuité visuelle (3 %), la carie dentaire (5,3 %), suivie par les difficultés scolaires, l’énurésie, le strabisme et la gale. Tandis que la carie dentaire a été la plus divulguée, avec un enfant sur deux qui a des problèmes dentaires. Ces élèves ont été orientés vers des structures spécialisées pour une éventuelle prise en charge. La couverture sanitaire pour l’ensemble des élèves de la wilaya fait partie des priorités des autorités locales, sur instruction du ministère de l’Education nationale. D’année en année, ces équipes se multiplient, tout en mobilisant les moyens pour accentuer la prévention contre les différentes maladies que peuvent toucher les élèves, notamment ceux du niveau primaire.
Cela va davantage contribuer à la sensibilisation des scolarisés des écoles, CEM et même des lycées contre les syndromes de la drogue, la prévention domestique et même routière. Ces unités de dépistage et de suivi sont omniprésentes durant l’année scolaire au sein des établissements éducatifs qui regroupent des centaines de milliers d’élèves pouvant êtres touchés par plusieurs maladies qui s’avèrent parfois contagieuses et graves pour leurs camarades de classe. Par ailleurs, l’aspect psychologique joue un rôle primordial, notamment ces derniers temps, où de plus en plus de jeunes scolarisés à l’âge de l’adolescence, souffrent de problèmes familiaux comme le divorce des parents.
Résultat, ils sont tentés par un phénomène très dangereux pour leur santé qu’est la cigarette qui se propage rapidement en milieu scolaire, engendrant ainsi des conséquences catastrophiques pour les élèves et leur entourage. Une mauvaise habitude qui se termine dans la plupart des cas par la consommation de la drogue et tout ce qui s’ensuit de fléaux sociaux.