Cristiano Ronaldo, absent du dernier match de préparation du Portugal avant le Mondial-2022, jeudi contre le Nigeria (4-0), en raison d’une gastrite, a participé samedi au premier entraînement de la Seleçao au Qatar. La star de 37 ans, dont la semaine a été agitée par ses déclarations au vitriol envers son club, Manchester United, qui font craindre un possible divorce, a pris part à l’échauffement avec ballon durant le premier quart d’heure ouvert aux médias, a constaté l’AFP. L’équipe du Portugal est arrivée dans la nuit de vendredi à samedi à Doha, au lendemain de son match contre le Nigeria à Lisbonne. Avant ce premier entraînement sur les installations situées à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Doha, au milieu des plaines désertiques, ce n’est pas la star de United qui s’est présentée pour répondre aux questions des très nombreux journalistes, mais son compatriote évoluant à Manchester City, Bernardo Silva. L’ex-Monégasque n’a pas échappé à des questions en rafale sur CR7, laissant pointer un certain agacement. «Les informations venant d’Angleterre n’ont rien à voir avec l’équipe nationale, elles n’ont rien à voir avec moi, donc je ne les commenterai pas. Cela concerne Cristiano, pas moi», a-t-il lâché. «Je ne suis pas un joueur de Manchester United et même si je l’étais je ne répondrai pas. C’est un club rival, nous sommes en équipe nationale, concentrés sur nos matches», a-t-il répliqué à un journaliste portugais revenu à la charge. «Je le vois motivé, concentré sur notre équipe nationale comme nous tous», a-t-il encore évacué un peu plus tard, en rappelant que le groupe comptait 26 joueurs. Aux médias anglais, il a refusé de répondre, lâchant simplement dans un petit sourire au sujet de l’ambiance: «Top!» «Nous arrivons ici avec beaucoup d’ambitions, nous sommes confiants. Nous savons que c’est une compétition courte, imprévisible, mais nous sommes prêts à représenter le Portugal de la meilleure façon», a aussi lancé le Citizen avant de rejoindre l’entraînement où manquaient six titulaires du match de jeudi contre le Nigeria, en «récupération» selon l’encadrement de la Seleçao. Le Portugal, entraîné par l’expérimenté Fernando Santos, 68 ans, débutera sa compétition contre le Ghana jeudi. Favoris du Groupe H, les Portugais affronteront ensuite l’Uruguay (28 novembre) et la Corée du Sud (2 décembre).