Les services de la sûreté de wilaya de Batna ont rendu public mercredi un communiqué explicatif pour éclaircir l’opinion publique au sujet de la rixe survenue à la cité des Moudjahidine à Barika. Le communiqué, rapporte l’APS, a fait état d’une rixe avec utilisation d’armes blanches dans la ville de Barika entre un groupe de repris de justice, dont les circonstances remontent au 3 juin en cours, lors de laquelle a été blessée une fille de six ans répondant aux initiales S.R. Les éléments de la sûreté de daïra de Barika sont intervenus et ont maîtrisé la situation en interpellant sept (7) individus sur un groupe de 12 personnes, les autres ayant pris la fuite, et en saisissant des armes blanches. Les individus arrêtés ont été transférés au service compétent où devront être prises les procédures légales en coordination avec le Parquet près le tribunal de Barika, note la même source, précisant que les services de sécurité ont identifié puis arrêté, dans le cadre d’une enquête diligentée, deux personnes parmi les fuyards. Après parachèvement des procédures d’enquête, quatre (4) dossiers pénaux ont été élaborés en vertu desquels les parties ont été présentées devant le Procureur de la République près l’instance judiciaire compétente en date du 7 juin, lequel les a traduits devant le juge d’instruction qui a ordonné leur placement sous mandat de dépôt pour « participation à un rixe entre les bandes de quartiers de plus de 12 personnes » et « participation aux bandes de quartiers à des fins explicites ». Les gangs sont poursuivis également pour « non assistance à personne en danger, vente et transport de boissons alcoolisées, délit d’exposition de la vie d’autrui et l’intégrité physique au péril avec violation délibérée des devoirs de réserve », et des mandats d’arrêt ont été émis à l’encontre des fuyards, conclut le communiqué.