Efficace dans les secours, la Protection civile veut l’être tout autant dans la prévention dans les autres secteurs. Les Tuniques rouges ont organisé, jeudi dernier, une journée d’étude sur les risques majeurs en milieu scolaire au profit de plus de 140 directeurs d’établissements scolaires relevant de la Direction de l’éducation d’Alger-Centre.

La sécurité des élèves et des personnels de l’Éducation nationale est une priorité des services de la Protection civile. A cet effet, la PC de la wilaya d’Alger a organisé une journée d’étude au profit de plus de 140 directeurs d’établissement scolaire relevant de la direction de l’éducation d’Alger-centre. Le but de cette rencontre, selon, l’officier, responsable de la communication Kamel Sadek, est «de prévenir les cadres de l’éducation pour une meilleure réaction en cas de catastrophe ou d’urgence grâce à un accompagnement efficace des écoles et des établissements scolaires ». Favoriser une culture de la sécurité civile et sensibiliser aux comportements de prévention, tels sont les objectifs de la Protection civile. Intervenant à l’ouverture de cette journée, le colonel Mohamed Tighristine, directeur de cette structure au niveau de la wilaya d’Alger, a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place un plan de sécurité pour chaque établissement scolaire de la capitale et d’assurer une formation pour les enseignants, les élèves et même les parents sur les mesures à prendre en cas de sinistre. Ainsi, l’élaboration d’un plan de sécurité pour tous les établissements scolaires à travers le territoire national constitue en « une prévention efficace » car permettant de préparer les élèves à mieux agir face à une catastrophe », a-t-il dit. Ce plan comprend des exercices de simulation supervisés par les agents de la Protection civile pour assurer une évacuation, en un temps record, des lieux du sinistre en évitant tout mouvement de panique. Pour sa part, le directeur de l’éducation d’Alger-Centre, Mohamed Khaldi, a salué cette initiative qui permet aux directeurs des établissements scolaires d’Alger-Centre de recevoir des explications lors de conférences animées par des experts et de participer à des exercices de simulation, à travers l’utilisation d’un simulateur de séisme. Des campagnes de sensibilisation seront également menées dans les écoles, destinées autant aux enseignants, aux élèves et qu’au personnel administratif pour montrer la conduite à tenir face aux risques majeurs. La première chose à faire est d’adopter des mesures préventives pour sécuriser les élèves des établissements éducatifs contre les risques, en particulier ceux liés aux séismes. Pour la Protection civile «cela commence par la construction d’établissements scolaires selon les normes antisismiques ». Le directeur de la prévention au niveau de la Protection civile, le colonel Farid Nechaf, a estimé nécessaire d’inclure des cours théoriques et pratiques dans « le programme des élèves des cycles primaire, moyen et secondaire portant sur la prévention contre les sinistres et les catastrophes naturelles ». Le meilleur moyen de prévention contre les sinistres et catastrophes, dont les inondations et les séismes, demeure « l’investissement dans la prévention », a-t-il indiqué, appelant à doter chaque établissement scolaire d’un plan de prévention spécifique.