Les responsables et éditeurs de la revue NAQD ont annoncé, hier, la sortie en version papier du numéro «spécial» de la collection la «Petite Histoire», consacré aux manifestations de décembre 1960.
L’éditeur, qui précise qu’une version en langue arabe est aujourd’hui disponible, fait également savoir dans un communiqué qu’en plus des ventes en librairie, un système de commande par courrier est mis à la disposition des lecteurs NAQD, BP 630 bis Ben Aknoun 16028 ou par e-mail revue naqd@yahoo.fr
Le prix de la revue sur support papier est fixé à 200 DA. Les éditeurs annoncent par ailleurs que plusieurs numéros seront proposés à la lecture en «Open Access (…) durant le mois de décembre» sur le site de la plateforme cairn.info
Ce numéro «hors-série» de la revue est dédié à l’analyse sociale, historique et politique et donne comme à chaque fois la parole à des universitaires algériens et étrangers. Ce dernier numéro revient exclusivement sur les évènements du mois de décembre 1960 en comparant leurs résultats à un véritable «Diên Biên Phu politique de la guerre d’Algérie». La présentation de l’ouvrage explique en ce sens que les manifestations de décembre 1960 avaient été la preuve du «caractère illusoire de tous les efforts que la puissance coloniale a déployés…». Les auteurs de la revue vont même plus loin en expliquant que ces évènements ont été à l’origine des «principes de la nation» : le peuple algérien aurait en effet exprimé son hostilité à «la présence étrangère mais aussi aux valeurs d’une société d’ordre, aux idées de sections, de filiation et de noblesse de rang…».
Revue d’étude et de critique sociale, qui reste l’une des rares publications algériennes à proposer des lectures «académiques des évolutions historiques et sociales en Algérie et dans le monde en prenant presque systématiquement l’angle et la vision des «peuples», le dernier numéro ne fait pas exception, les manifestations de décembre 1960 ont ainsi posé pour les auteurs la question du peuple comme «sujet actif de l’histoire de la guerre de libération».