Un ultimatum de 12 jours. Voilà ce que Tottenham a fixé à José Mourinho après la nouvelle défaite du week-end dernier des Spurs à West Ham (1-2). Lors des 12 prochains jours, selon le Daily Telegraph, le Portugais doit faire le plein de victoires et de points afin de prouver qu’il est toujours l’homme de la situation pour la saison prochaine.
Mais si ce n’est pas le cas, le président Levy a déjà une short-list afin de le remplacer. Et tout en haut de celle-ci trônerait le nom du coach du RB Leipzig, Julian Nagelsmann, toujours selon le Daily Telegraph. Actuellement 2e de Bundesliga et en train de disputer le titre au Bayern Munich, l’entraîneur allemand réalise des prouesses qui ne passent pas inaperçues. En tout cas, pas du côté de Tottenham.

Bataille à 4 pour Sergio Agüero
En fin de contrat en juin prochain avec Manchester City, Sergio Agüero aurait l’embarras du choix pour la saison prochaine si l’on en croit les informations de The Sun hier. L’attaquant argentin ferait en effet l’objet d’un intérêt de quatre cadors européens depuis plusieurs semaines. Le FC Barcelone et l’Atlético de Madrid l’auraient déjà contacté il y a quelque temps. Mais selon le tabloïd, ce serait désormais l’Inter et la Juventus qui seraient entrés dans la danse afin de recruter gratuitement le Kun en juillet. Un choix royal s’offrirait donc à Agüero, qui pourrait aussi chercher à se relancer ailleurs qu’en Angleterre, lui qui est devenu remplaçant cette saison après ne pas avoir été épargné par les blessures.

L’Italie s’incline devant «le phénomène» CR7
«Le phénomène» Cristiano Ronaldo a encore frappé lundi soir. Lors de la victoire 3-0 de la Juventus contre la lanterne rouge, Crotone, le Portugais a pris les choses en main et a réglé l’affaire en 8 minutes en première période avec un doublé. De quoi mettre à l’abri son équipe et la faire revenir dans la course au titre, au 3e rang, à 4 points de l’AC Milan et 8 de l’Inter, mais avec un match en moins.
Pour le Corriere dello Sport, «CR7 continue de s’occuper de tout» dans cette opération remontada vers le titre. Alors que Tuttosport fait parler Cristiano sur sa une d’hier. «Moi, je ne lâche pas Conte», écrit le média comme un avertissement au technicien de l’Inter, actuellement en tête de la Serie A avec son équipe.