En Angleterre, un sujet vampirisait l’attention les journaux britannique hier. En effet, dimanche devait avoir lieu le choc de la 34e journée de Premier League entre Manchester United et Liverpool. Mais celui-ci a tout bonnement été reporté en raison de graves incidents qui se sont produits à Old Trafford !
Les supporters des « Red Devils » se sont introduits dans le stade et ont dégradé l’enceinte pour manifester leur colère contre les propriétaires du club, la famille Glazer, après le fiasco de la Super League européenne dont Manchester était l’un des fervents militants. Une décision qui a rendu fous les fans de Man U qui ont exprimé leur colère hier après-midi. Comme le résume The Times sur sa Une : «Old Trafford était en état de siège».
De son côté, le Daily Mirror a fait dans le jeu de mots pour évoquer une «mutinerie», en reprenant les initiales de MU. Le tabloïd indique d’ailleurs que United pourrait se voir retirer des points et se voir infliger une amende après l’assaut furieux des supporters à Old Trafford qui a entraîné le report du match. Le Daily Telegraph évoquait des « supporters déchaînés qui ont pris Old Trafford d’assaut». Des images qui ont choqué l’Angleterre, car comme le souligne le Manchester Evening News c’est «la guerre intestine» des supporters avec le décalage des riches propriétaires dans le football actuel. Enfin, le Daily Mail placardait en gros sur sa Une «anarchie» qui a régné hier à Old Trafford. Les médias anglais sont unanimes ce matin, c’est une bien triste image du football qui nous est donnée ces dernières semaines…

L’Italie sous le charme du titre de l’Inter Milan
En Italie, la Serie A a un nouveau champion. En effet, l’Inter a mis fin au règne de la Juventus en remportant son 19e Scudetto grâce à sa victoire (2-0) samedi contre Crotone et, surtout, grâce au match nul de l’Atalanta face à Sassuolo (1-1), dimanche après-midi. Après neuf titres consécutifs de la Juve, les Nerazzurri ont enfin mis un terme à l’hégémonie de la Vieille Dame sur la scène nationale.
Comme l’a résumé La Gazzetta dello Sport, ils sont tous «fous de l’Inter». Onze ans après leur dernier titre, les Intéristes savourent. Antonio Conte et Romelu Lukaku sont les grands artisans de ce succès comme le souligne le journal au papier rose. De son côté Tuttosport a estimé que les joueurs de l’Inter étaient tout simplement «les plus forts». Le quotidien turinois rend hommage à cette équipe avec les «honneurs.»
Ce sacre de l’Inter s’exporte jusqu’en Belgique où La Dernière Heure salue le Belge, Romelu Lukaku, auteur d’une saison exceptionnelle. Enfin, le Corriere dello Sport estime que l’Inter peut fêter comme il se doit son 19e Scudetto, à l’image des tifosi qui ont envahi la Piazza del Duomo de Milan où près de 30 000 personnes se sont réunies. Enfin, un mot sur la Juventus qui s’est sortie d’un mauvais pas, dimanche, sur la pelouse de l’Udinese. Et comme souvent, c’est grâce à Cristiano Ronaldo, auteur d’un doublé. Le Corriere estime que «CR7 a sauvé Pirlo…»

Le Barça ne lâche rien dans la course au titre
En Espagne, le FC Barcelone est plus que jamais lancé dans la course au titre en Liga. Après son faux pas de la semaine dernière contre Grenade, le Barça devait se reprendre hier soir sur la pelouse de Valence pour mettre la pression sur le leader, l’Atlético de Madrid. Et c’est chose faite puisque les Blaugranas se sont imposés (3-2) revenant à deux points des Colchoneros.
Pour le journal catalan Sport : «Ils sont bien vivants», après une «victoire méritée». Une nouvelle fois, c’est la prestation de Lionel Messi qui est mise en avant. Le génie argentin a sonné la révolte alors que le Barça était mené. Un doublé et une réalisation de Griezmann ont ainsi permis de «renverser Valence», comme le salue le média ibérique. Ce sentiment d’abnégation dont à fait preuve le Barça est partagé par Mundo Deportivo qui a souligné que cette équipe «n’abandonne jamais» ! Là aussi, le duo Messi-Griezmann est salué, car il porte le Barça depuis plusieurs semaines. Jusqu’au bout le club catalan veut croire en ses chances de titre. En revanche, pour Valence, ce sera la lutte pour le maintien jusqu’au bout comme l’évoquait Super Deporte hier matin, c’est un «cauchemar» vécu par les joueurs du club Che dimanche soir. n