Quelque 991 mouvements de protestations de citoyens portant essentiellement sur des revendications sociales ont été enregistrées en 2019 à travers la wilaya de Bechar par les services de la sûreté de wilaya, a-t-on appris mardi auprès du chef de cette structure sécuritaire. Les mouvements de protestations, en hausse par rapport à 2018 (638 mouvements), et ayant causé quelques perturbations, «ont pu être maîtrisés grâce au professionnalisme des agents chargés du maintien de l’ordre et de la gestion de ce genre de mouvements de citoyens», a souligné le commissaire-divisionnaire Nasreddine Djekboub, lors de la présentation à la presse du bilan d’activités 2019 de la sûreté de wilaya. Un total de 125 personnes ont été arrêtées lors de ces mouvements de protestation, a-t-il signalé. En matière de lutte anti-drogue, le premier responsable de la sûreté de wilaya a fait état de la saisie en 2019 d’une quantité de 299,194 kg de kif traite et 7.471 comprimés de psychotropes, au cours des 234 affaires liées à la détention et à la commercialisation illégales de drogue et de psychotropes et impliquant 290 adultes et un (1) mineur. Parmi ces personnes, 140 ont été mises en détention provisoire par la justice en attendant leur procès, 26 autres ont été placés sous contrôle judiciaire, tandis que 26 autres font l’objet d’une citation directe devant le tribunal compétent. Au moins 91 autres ont fait l’objet d’une présentation devant le procureur de la République près du tribunal de Bechar et sont essentiellement des consommateurs arrêtés en possession de petites quantités de drogue ou de psychotropes, a fait savoir le commissaire-divisionnaire Djekboub.