PAR INES DALI
La gravité de la situation épidémique liée à la pandémie de Covid-19 est telle que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a tenu une autre réunion d’urgence par visioconférence, hier, au deuxième jour de l’Aïd El Adha et au lendemain du nouveau record des contaminations, avec les directeurs de la santé de wilayas (DSP).
Il n’a pas hésité à qualifier la situation que connait le pays d’«inquiétante» et de «préoccupante», tout en appelant toutes les parties à s’impliquer davantage dans la lutte contre cette pandémie, qu’elles soient responsables au niveau local ou de simples citoyens. Devant la difficulté d’approvisionner suffisamment en oxygène les hôpitaux face à la demande qui a connu une hausse importante ces derniers jours, le ministre a appelé les DSP à la «nécessité d’actualiser les informations sur les besoins» de chaque wilaya en oxygène, à travers «la plateforme électronique de la Cellule d’oxygène, créée récemment par le Premier ministère», afin de faciliter leur approvisionnement en cette substance vitale en temps opportun et de préserver la santé et la vie des malades. La hausse rapide de la demande nécessite une hausse rapide de la production, d’où des mesures ont été prises pour se faire. Le Pr Benbouzid a fait savoir, dans ce cadre, qu’un opérateur privé allait se lancer «prochainement» dans la production d’oxygène, ajoutant que l’Algérie a acquis les concentrateurs de Chine qui devront être «réceptionnés vendredi ou samedi prochains».
Face à la situation épidémique actuelle, marquée par une forte hausse des contaminations et une rapide propagation de Covid-19 et de ses variants, notamment le Delta, la vaccination demeure «la seule option pour lutter contre la pandémie», a affirmé le premier responsable du secteur de la santé. «La vaccination demeure la solution la plus efficace pour lutter contre la pandémie», a-t-il dit, ajoutant qu’il s’attend à un nombre plus grand de citoyens vaccinés dès vendredi prochain, à la faveur de la réception d’une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de Chine. Il a, cependant, appelé les citoyens à faire preuve de vigilance et d’un respect strict des mesures de prévention. Pour rappel, il avait annoncé que l’Algérie devrait réceptionner 4 millions de doses de vaccins durant le mois en cours. La dernière livraison en ce mois de juillet était de 1,6 million de dose du vaccin chinois Sinovac.
Pour sa part, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar, a annoncé que l’Algérie réceptionnera 3 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 par mois, ce qui garantira «la poursuite de façon confortable de la campagne de vaccination». Parallèlement à la campagne de vaccination, le ministre de la Santé a indiqué, mercredi dernier, lors d’une réunion avec les cadres du secteur, qu’«un grand hôtel» sera réservé dans chaque wilaya touchée par une hausse des cas pour la prise en charge des malades souffrant de manque d’oxygène. Il avait, également, indiqué que l’Armée nationale populaire (ANP) dotera le secteur d’un hôtel sis à Ben Aknoun, d’une capacité de 120 lits et équipé de respirateurs, a instruit instruisant les directeurs de son secteur à «sécuriser les respirateurs» et à «mobiliser les agents paramédicaux et les surveillants» pour faire une «utilisation rationnelle de l’oxygène et éviter le gaspillage et, bien entendu, à préparer au niveau des hôpitaux un plus grand nombre de lits d’hospitalisation des malades Covid. <