Par NAZIM B.
La décongestion du trafic routier de la capitale est en cours. Le projet a été abordé hier à l’occasion de la réunion du gouvernement qui a entendu un exposé du ministre des Travaux publics relatif à deux projets de décrets exécutifs.
Le premier modifiant le Décret exécutif n°16-56 du 01/02/2016 portant déclaration d’utilité publique l’opération relative à la réalisation de la desserte du centre d’enfouissement technique de Hamici et contournement de la Résidence d’Etat de Zéralda pour le dédoublement de la RN67 et du Chemin de Wilaya 212.
Le second a porté sur la déclaration d’utilité publique de l’opération relative à la réalisation du dédoublement du Chemin de Wilaya 145 entre El Hamiz et Bordj El Kiffan sur
4 kilomètres. «Nous avons pris la décision de limiter la circulation des poids-lourds pendant la journée», a expliqué récemment M. Nasri, ministre des Travaux publics, qui a ajouté que cette interdiction est couplée à la reprise du «transport des marchandises par chemin de fer à partir du port d’Alger vers les autres wilayas via les plateformes de la SNTF».
Ce plan général de la circulation «va être un modèle pour les autres wilayas du pays», a assuré le ministre. Pour sa part, le directeur des Transports de la wilaya d’Alger, Abdelmalek Djouini, a mis en exergue la nécessité, voire l’urgence, de «fluidifier la circulation routière à travers des évitements, tels que des ponts supérieurs, des trémies, des projets d’expansion de métro et des lignes téléphériques et télécabines actuellement en service».
Il y a dix jours, le ministre des Transports a indiqué, lors d’une réunion sur le problème de congestion routière à Alger, que son département compte fournir tous les moyens pour mettre fin aux encombrements à Alger, assurant que toutes les mesures seront prises pour pallier ce problème. «Nous avons lancé une importante étude pouvant désengorger le trafic routier.» Il a expliqué, par la même occasion, que plusieurs «routes seront ouvertes à Alger» et ce, pour réduire les encombrements. Soulignant la nécessité d’exploiter également la voie ferrée. Le secteur des Travaux publics devra entamer la réalisation de deux dédoublements au niveau de deux axes autoroutiers dans la capitale Alger. Ces projets interviennent dans le cadre du plan de décongestion de la capitale. Il faut rappeler que lors de sa réunion tenue le 9 octobre 2021 sous la présidence du Premier ministre Aïmene Benabderrahmane, le gouvernement a entendu un exposé du ministre des Travaux publics sur deux textes relatifs à la réalisation de ces deux projets. Il s’agit de la réalisation du dédoublement du Chemin de Wilaya (CW) reliant Heraoua à Ouled Moussa et des travaux de protection et dédoublement du CW à Draria.