Le gouvernent a examiné, lors de sa réunion tenue mercredi sous la présidence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, un plan d’action relatif à la promotion de l’économie de la connaissance, ont indiqué les services du Premier ministre dans un communiqué. Lors de cette réunion, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance, a présenté une communication sur le plan d’action 2020-2021 pour promouvoir l’économie de la connaissance. Ce plan propose « des mesures concrètes pour un passage vers un nouveau modèle économique ancré dans une véritable économie de marché », explique la même source. Il s’articule autour de l’encouragement de la recherche et développement dans le secteur économique, le financement de l’innovation, de la propriété intellectuelle, la promotion de l’économie numérique et le transfert technologique. Dans ce cadre, les actions prioritaires de ce plan d’action permettront notamment l’assouplissement des contraintes sur le E-commerce et l’E-paiement pour booster cette filière locomotive de l’économie numérique et le financement par le fonds des start-up, des entreprises activant dans le Cloud et dans l’intelligence artificielle, dont les infrastructures sont situées en Algérie. Ils permettront également la création d’un cadre réglementaire pour l’open innovation , la digitalisation des procédures de dépôt au niveau de l’INAPI , l’encadrement réglementaire des métiers du numérique, afin de créer un « couloir vert » dédié à l’exportation de services numériques ainsi que l’encouragement au recrutement de main-d’œuvre hautement spécialisée dans les entreprises, selon le communiqué.