Les mesures exceptionnelles destinées à la facilitation de l’approvisionnement du marché national en produits pharmaceutiques et de prévention dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus ont été abordées, jeudi, lors d’une réunion en visioconférence du gouvernement présidée par le Premier ministre Abdelaziz Djerad.
Des mesures qui s’imposaient eu égard aux constats établis par les professionnels faisant état d’un manque en équipements de protection notamment en cette période d’urgence sanitaire. Etait également à l’ordre du jour de cette réunion, la relance du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) par le biais du programme Restart. En effet, le gouvernement a entendu un exposé du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, relatif à la présentation du projet de décret exécutif relatif aux mesures exceptionnelles destinées à la facilitation de l’approvisionnement du marché national en produits pharmaceutiques, en dispositifs médicaux et en équipement de détection en riposte à la pandémie du coronavirus (Covid-19).
Le projet de décret exécutif propose des mesures de facilitation douanière en faveur des opérations d’approvisionnement du marché national en produits, fournitures et équipements nécessaires à la prévention et à la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).
Aussi et eu égard à la conjoncture sanitaire, les opérateurs économiques seront autorisés à importer, pour leurs propres besoins exclusivement, les moyens de protection individuelle (tels que les masques) et les produits et équipements nécessaires à la désinfection des lieux de travail, a indiqué un communiqué des services du Premier ministre.
Sur un autre registre, le gouvernement a suivi une présentation du ministre de la Micro-entreprise, des Start-up et de l’Economie de la connaissance sur la relance du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej) par le biais du programme Restart.
Le programme Restart a pour but d’apporter une meilleure visibilité sur l’état des projets soutenus par le programme Ansej à travers un diagnostic rigoureux du dispositif, des bénéficiaires et des résultats enregistrés, a précisé la même source.
Les principaux objectifs attendus de ce programme sont de corriger les dysfonctionnements constatés, appuyer et encourager les micro-entreprises qui ont honoré leurs engagements envers le dispositif Ansej et envers les banques, relancer les promoteurs en cessation d’activité.
Le gouvernement a entendu une communication présentée par le ministre du Commerce sur le système numérique pour le suivi de l’approvisionnement et de l’encadrement du marché en produits de base durant la crise sanitaire actuelle.
Il s’agit d’un système d’information numérisé qui a pour objet le suivi des approvisionnements du marché national en produits alimentaires jugés essentiels en prévision du mois de Ramadhan qui coïncide cette année avec la crise sanitaire Covid-19. Les objectifs visés à travers la mise en place de ce système d’information portent notamment sur la création d’une banque de données sur les activités agro-alimentaires, à l’effet d’assurer le suivi quotidien des niveaux de stocks de matières premières et de produits de large consommation. n