Le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, dimanche, la réunion périodique du Conseil des ministres consacré à la présentation et l’adoption de nombre d’exposés relatifs aux secteurs de la Santé, de l’Industrie, de l’Agriculture et de la Communication, indique un communiqué de la Présidence de la République dont voici la traduction APS.

« Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé dimanche 8 août 2021 la réunion périodique du Conseil des ministres. Après avoir écouté un exposé présenté par le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, et des exposés présentés par nombre de ministres sur différents projets, débattus et approuvés, le Président de la République a donné les instructions suivantes :

Concernant le secteur de la Santé :

– Augmenter la production de l’oxygène estimée actuellement à plus de 360.000 litres, à 470.000 litres avec l’entrée en service de l’usine de Bethioua à Oran, en plus de 100.000 litres importés par bateaux, tous les deux jours, pour satisfaire la demande et prévoir toute éventuelle urgence.

– Respecter les critères et conditions techniques pour la réception et le stockage de l’oxygène au niveau des hôpitaux.

– Accélérer la cadence de la vaccination pour atteindre l’immunité collective, particulièrement dans les wilayas les plus affectées et les plus peuplées, pour ne citer qu’Alger, Oran, Sétif et Constantine, afin d’atteindre le taux de 60% du nombre de personnes vaccinées.

– Programmer l’entrée en service de l’usine de production locale du vaccin sino-algérien , pour le mois de septembre prochain avec une capacité de deux millions de doses/mois.

– La prochaine rentrée sociale des corps de l’Education, l’Enseignement supérieur et la Formation professionnelle, est tributaire de la vaccination de tous.

– Sensibiliser les citoyens quant à l’impératif d’assurer une surveillance médicale minutieuse à toute utilisation de l’oxygène médical à domicile.

– Unifier les informations liées à la pandémie Covid-19, lors des opérations de Communication, qui seront désormais du ressort du ministère de la Santé.

Concernant le secteur de l’Industrie :

-Développer le secteur industriel en s’orientant vers la création d’Agences du foncier industriel, agricole et urbanistique.

-Recenser minutieusement les terrains du foncier industriel inexploitées (attribuées et non attribuées).

– Accélérer la promulgation de nouveaux textes de loi sur l’investissement, pour encourager le partenariat et créer des opportunités d’emploi, tout en veillant à opérer un équilibre en matière d’investissement entre les régions du Nord, du Sud et des Hauts-Plateaux.

– Trouver des solutions efficaces, ouvrir le capital des sociétés publiques, y compris les banques et s’éloigner de la gestion administrative.

– Régler les problèmes des zones industrielles, organiser leur exploitation et revoir leur gestion, d’autant qu’elles renferment des fonciers inexploités. Monsieur le Président a instruit le Premier ministre, ministre des Finances ainsi que le ministre de l’Intérieur à superviser la création immédiate de zones d’activités, pour la création de Petites et moyennes entreprises (PME) destinées aux jeunes à travers toutes les communes.

– Revoir le Guichet unique pour lui conférer efficacité et rapidité dans la concrétisation de véritables investissements dans divers secteurs et poursuivre la lutte contre toutes formes de corruption.

– Respecter les cahiers des charges prévus dans le secteur de l’industrie, loin de la fraude, de l’exploitation et de l’épuisement des moyens de l’Etat, comme ce fut le cas par le passé.

Concernant le secteur de l’Agriculture:

– Encourager l’industrie de transformation à travers la création d’unités pilotes aux frais de l’Etat pour la production de la betterave sucrière et de l’huile végétale, l’objectif étant d’encourager les investisseurs privés et faire de ces unités des centres de formation à l’avenir.

– Recenser les terres agricoles et déterminer leur nature ainsi que l’adéquation de leurs cultures pour une agriculture moderne reposant sur des normes scientifiques, car étant l’avenir du pays.

– Revoir le mode de financement des éleveurs en tenant compte de leurs intérêts et ceux de l’Etat. – S’orienter vers l’arboriculture fruitière qui est une activité adaptée au climat des Hauts-Plateaux.

– Confier l’importation du blé à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) à titre exclusif, et ce suite à l’enregistrement de dépassements en la matière.

– Accélérer l’entrée en service de l’usine de production des huiles végétales dans la wilaya de Jijel, avant la fin de l’année en cours.

Concernant le secteur de la Communication:

-Accélérer la promulgation des textes de loi régissant l’activité de l’audiovisuel, de la presse écrite, et la déontologie de la profession.

– Revoir le texte organisationnel de l’Autorité de régulation de l’Audiovisuel (ARAV) de manière à lui permettre d’agir en amont et en aval.

– Revoir l’ordre des priorités dans le domaine de la communication et œuvrer à l’adaptation des textes de loi avec les dispositions de la Constitution de 2020 qui garantit et préserve les libertés.

-Définir les pièces demandées dans la délivrance de l’autorisation de création des journaux, et ce conformément aux dispositions de la Constitution en matière de consécration des libertés d’expression.

 – Le Président de la République a ordonné la préparation des textes de loi pour la création d’un pôle pénal de lutte contre les crimes cybernétiques, et ce en application des décisions du dernier Haut Conseil de Sécurité.

 – Œuvrer à l’amélioration des moyens de communication avec le citoyen dans tous les domaines, et placer ce point dans les priorités de l’action gouvernementale ce qui permettra de prendre les décisions idoines et résoudre les problèmes et préoccupations du citoyen.

Avant la clôture de la séance, le Conseil des ministres a approuvé des projets de décrets présidentiels relatifs aux secteurs des Finances et de l’Energie.«