Aux dernières nouvelles, la décision du limogeage du sélectionneur des Verts, Rabah Madjer,  aurait déjà été prise et c’est donc, aujourd’hui,  lors de la réunion ordinaire du bureau fédéral au Centre technique de Sidi Moussa que celle-ci serait entérinée.

Dans les milieux de la Faf on annonce même que le sélectionneur national n’aura le choix qu’entre deux options : soit démissionner lui-même en empochant deux mois de salaire. Ce qui faciliterait donc la tâche au président Zetchi et son bureau fédéral. Soit, qu’il soit démis de son poste sans aucune indemnité. On argue le fait de ne point recevoir le moindre centime en cas de limogeage de la part du BF pour la simple raison qu’il n’aurait pas respecté quelques clauses de son contrat.


Madjer ne veut pas lâcher prise

Lui par contre, et jusqu’au moment où on écrit ces quelques lignes, Rabah Madjer refuse catégoriquement de démissionner : «  Je ne démissionnerai pas. On a un bon groupe et on peut aller très loin en Coupe d’Afrique des nations », a martelé Madjer avant de demander indirectement de le laisser au moins assurer « son » premier match officiel de la CAN 2019 prévu le 7 septembre prochain à Banjul contre la Gambie pour le compte de la 2ème journée des qualifications des poules. De plus, Madjer, a tenu à souligner que « Tout ce qui a été dit à propos de mon avenir avec l’équipe nationale sont des rumeurs. Je n’ai pas encore évoqué le sujet ni avec le président de la FAF (Kheireddine Zetchi, ndlr) ni même pas avec un membre du Bureau fédéral », avant d’ajouter que je suis prêt à une réunion avec Zetchi pour lui présenter mon bilan… ». Quant au président de la Faf, il avait bien annoncé au début du mois en cours à l’occasion d’une rencontre avec le ministre de la Jeunesse et des Sports lors d’une grande réunion qui a rassemblé les 47 présidents de fédérations sportives du pays, sur la question lancinante de l’avenir de Rabah Madjer à la tête de la sélection nationale, que «Nous déciderons de l’avenir de Rabah Madjer après le match du Portugal. Le constat sera débattu au cours de la prochaine réunion du Bureau fédéral, prévue le 24 juin. Nous allons prendre des décisions dans un esprit de responsabilité. Nous respectons Madjer comme personnalité sportive, mais le Bureau Fédéral l’évaluera sur un bilan.» Il a donc ainsi laissé entendre que Rabah Madjer était bien « indésirable ». Des spéculations sur le futur successeur de Madjer n’en finissent pas et c’est aujourd’hui qu’on saura finalement le sort que réserveraient les membres du BF à Rabah Madjer et à son staff composé, entre autres, de ses deux adjoints, Ighil Meziane et Djamel Menad. Il serait donc bien question de l’équipe nationale et de son bilan primaire sous la houlette de Madjer et bien évidemment le programme futur des Verts qu’il faut assurer, avec ou sans Madjer.

D’autres points à l’ordre du jour

Par ailleurs, d’autres dossiers feront l’objet de l’ordre du jour de ce BF, on notera cette décision également attendue de la part des membres du BF qui n’ont pas apprécié que la DTN annonce les nouvelles dispositions pour les jeunes catégories sans attendre l’approbation du programme complet lors de ce BF justement.  Avec la présence du nouveau président de la Ligue de football, à savoir M. Medouar, et son nouveau bureau exécutif, on évoquerait certainement le lancement de la nouvelle saison 2018-2019 à partir de la mi-août. Sans oublier cette fameuse décision  toute aussi attendue relative à l’interdiction de recrutement aux clubs endettés. Un dossier dont vient d’hériter Medouar et son staff. Il y a lieu aussi de discuter du programme de la sélection féminine qui vient de se qualifier à la prochaine CAN. L’arbitrage aussi ferait l’objet d’une attention particulière pour les membres du BF sans oublier cette histoire de la violence dans les stades et l’opération « sensibilisation » que vient tout juste de proposer la commission du Symposium sur le renouveau du football algérien. C’est donc avec une grande curiosité que les férus de la balle ronde algérienne attendent les décisions des membres du bureau fédéral à l’issue de sa réunion aujourd’hui au centre technique de Sidi Moussa.n