Comme nous vous le confirmions dans nos précédentes livraisons, le conseil d’administration de la compagnie nationale Air Algérie se réunira, aujourd’hui, pour la nomination d’un nouveau président-directeur général du groupe en remplacement de Mohamed Abdou Bouderbala.

Selon une source proche du dossier, les membres du conseil d’administration ont été convoqués pour une réunion extraordinaire, ce matin, et l’ordre du jour de cette convocation comprend le remplacement de l’actuel P-DG. Le nom d’Allache Bekhouche, cadre de la compagnie et commandant de bord de l’Airbus A330, figure parmi les favoris pour prendre les rênes de la compagnie Air Algérie. Il faut dire que la dernière visite inopinée du ministre des Transports et des Travaux publics Boudjemaâ Talai à l’aéroport d’Alger, et qui a constaté plusieurs défaillances au pôle technique et de maintenance d’Air Algérie, a semble-t-il coûté la tête de Bouderbala. En inspectant les lieux, Boudjemaâ Talai s’est dit «en colère» face à l’anarchie constatée sur place et «choqué» de l’absentéisme des agents et des techniciens de la maintenance. D’ailleurs, lors d’une conférence de presse animée lundi, le ministre des Transports a indiqué avoir mis en place une commission d’enquête pour éclaircir tous les points liés à la mauvaise gestion et notamment les recrutements anarchiques et les incidents récurrents qui affectent les aéronefs d’Air Algérie, dont celui de l’ATR, qui a perdu son train d’atterrissage à Oued Souf, la semaine dernière. Mohamed Abdou Bouderbala a été nommé P-DG d’Air Algérie en novembre 2015 en remplacement de Mohamed Salah Boultif après avoir dirigé les Douanes algériennes. Juriste de formation, titulaire d’un doctorat en droit de Panthéon-Sorbonne (Paris I), il s’est ensuite spécialisé dans les finances en dirigeant la Direction de la législation fiscale (DLF). Il avait d’ailleurs été nommé à la tête de la compagnie nationale de navigation aérienne avec l’objectif de redresser les comptes et de la rendre compétitive dans un contexte des plus difficiles, l’entreprise étant connue pour la pugnacité de ses différents syndicats, notamment celui des pilotes, le SPLA, et pour la fréquence des débrayages et des mouvements sociaux. La compagnie nationale devrait connaître aujourd’hui son cinquième dirigeant après Mohamed Tayeb Benouis (décédé en 2007), Abdelwahid Bouabdellah (2007-2011), Mohamed Salah Boultif (2011-2015) et Mohamed Abdou Bouderbala (2015-2017).