PAR MILINA KOUACI
L’inquiétude, la déception et la colère étaient «immenses» chez les parents d’élèves qui n’ont pas pu récupérer les bulletins du premier trimestre de l’année scolaire 2021-22. Selon des données parvenues à l’Organisation nationale des parents d’élèves (ONPE), des établissements notamment des cycles moyen et secondaire n’ont pas pu établir les relevés de notes en raison de leur rétention par les enseignants grévistes.
«Les enseignants affiliés au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire (Cnapeste) a obéit aux consignes du syndicat qui les a instruits de retenir les notes des examens, des devoirs et de l’évaluation continue et de s’abstenir, également, de les introduire sur la plateforme numérique», indique Ali Benzina, président de l’ONPE. Suite à ce boycott, des établissements n’ont pu calculer la moyenne générale des élèves», dénonce M. Benzina, qui réprouve les grévistes. Il tire à boulets rouges sur le personnel enseignant gréviste, en exprimant son inquiétude des «conséquences» que pourraient avoir la grève et la rétention des notes sur le moral des élèves. «La rétention de notes décourage et démoralise les élèves qui, de surcroît, vont reprendre les cours du deuxième trimestre démotivés», notamment ceux des classes finales, regrette M. Benzina.
Pour lui, la rétention des notes est un «acte anti-pédagogique, illégal et arbitraire». «Les élèves attendent impatiemment les résultats des examens. Il est inacceptable qu’un éducateur les prive de leurs notes», ajoute notre interlocuteur, qui fait savoir, qu’outre l’administration, les enseignants n’ont pas communiqué les notes aux élèves. De mémoire de parents d’élèves, le président de l’ONPE indique que c’est un «précédent». «Cela s’est produit l’année passée à Djelfa, où des enseignants contractuels, pour réclamer l’arriéré de leurs salaires se sont abstenus de remettre les notes à l’administration, mais ils les ont communiquées toutefois aux élèves», ajoute M. Benzina.
Ce dernier, qui appelle les enseignants à la «sagesse et la retenue», rappelle que le président de la République a instruit d’ouvrir le dossier du statut particulier et demandé de relever le point indiciaire, ce qui va se répercuter sur les salaires et le pouvoir d’achat des travailleurs du secteur. Il poursuit, le gouvernement et le ministère de tutelle ont pris, de leur côté, des engagements en faveur des revendications des travailleurs.
Pour rappel, le ministère a avancé les vacances d’hiver d’une semaine en raison de la propagation de coronavirus et décidé, en parallèle, d’organiser une journée de réception, afin de recevoir les parents d’élèves et leur remettre les bulletins de notes de leurs enfants.
«Les enseignants et le personnel administratif continueront toutefois à travailler du 12 au 16 décembre 2021 pour s’acquitter des tâches liées à la fin du premier trimestre (correction des épreuves, conseils de classe, saisie des notes sur la plateforme numérique, etc.)», avait indiqué le ministère.
Les parents d’élèves pourront récupérer les bulletins scolaires de leurs enfants au niveau des écoles le jeudi 16 décembre 2021 de 9h00 à 14h00, avait fait savoir le ministère.