Le taux de réussite au Brevet de l’enseignement moyen (BEM) 2022 a connu un recul dans quelques wilayas. Une situation qui a mis des directeurs de l’éducation dans l’embarras. C’est le cas de la direction de l’éducation de Béchar, où le taux de réussite dans la wilaya a été de 39,69%. Le directeur de l’éducation a installé des commissions d’enquête pour statuer sur les raisons de l’échec scolaire.

La direction de l’éducation de Béchar a décidé d’installer des commissions d’enquête au niveau des collèges qui ont enregistré de mauvais résultats dans les épreuves du BEM 2022. Ces commissions sont chargées de statuer sur les raisons du taux élevé de l’échec scolaire à Bechar à l’épreuve du BEM. Elles devraient entamer leur travail à partir aujourd’hui et soumettre des rapports à leur tutelle. Le directeur de l’éducation a demandé au staff administratif et pédagogique de se présenter quotidiennement à leur école afin de coopérer avec les commissions d’enquête et déterminer les raisons des mauvais résultats. Les résultats obtenus par certains établissements scolaires de cette wilaya ont été qualifiés de «catastrophiques» par la direction de l’éducation. Le taux d’échec dans la wilaya a atteint 60%. Mardi, le responsable de l’éducation s’est réuni avec les inspecteurs de l’enseignement moyen pour arrêter un plan de travail au niveau des collèges où les résultats étaient négatifs. D’autres wilayas ont enregistré de faibles taux de réussite à l’image de Aïn Guezzam Djanet, Tamanrasset et In Salah. Le décrochage scolaire des candidats des examens officiels et des élèves des différents niveaux a toujours constitué une source de préoccupation pour les parents. A en croire les parents d’élèves et les syndicats enseignants, le nombre d’élèves exclus, notamment ceux, qui n’ont pas atteint l’âge de 16 ans, est de 400 000. Des centaines de milliers d’élèves se retrouvent, d’après eux, annuellement à la rue et exposés aux fléaux sociaux et à la criminalité organisée.
La réintégration des élèves est conditionnée par la disponibilité des places pédagogiques, en raison de leur surcharge. Pour rappel, le taux de réussite au BEM a atteint 59,16 %, contre 64,46% en 2021. Le taux de réussite a connu une baisse de 5% au niveau national. Cependant, pour les syndicats enseignants, le taux de réussite n’a jamais reflété le vrai niveau de l’Ecole algérienne.