De Constantine, Hamid Bellagha
Les résultats des élections législatives à Constantine tendent à accorder un siège à chacune des onze listes qui ont recueilli la majorité des voix, alors que le processus de dépouillement pour la commune de la capitale de l’Etat est encore dans sa phase finale.
C’est un coup de tonnerre, un revirement inattendu, un bouleversement qui a chamboulé tous les pronostics, les supputations et les rumeurs. Hier, il semblait que le FLN et le RND allaient se partager les sièges de la députation de la wilaya de Constantine. Et bien, il n’en est rien car après avoir traité presque 80 % des suffrages, la tendance qui se dégage et tout simplement un « khawa khawa » entre les différentes liste en lice. Car selon les dernières données recueillies auprès de l’Anie, le seuil fixé à cinq pour cent des voix exprimées, ce qui équivaut à 5793 voix, a constitué une épreuve insurmontable pour toutes les listes participantes aux élections législatives qui ont eu lieu samedi dernier. Par conséquent, il sera recouru à l’article 198 de la loi électorale, qui accordera, dans ce cas de figure, les sièges de circonscription à toutes les listes participantes à raison d’un siège pour chaque liste en fonction du nombre de voix reçues par chaque liste, et de ce fait, aucun parti ou liste ne l’emporte sur la représentation de la capitale de l’est de l’Algérie à l’Assemblée du boulevard Zighoud Youcef. Bref, ça sera un siège pour les onze premières listes, même si les 5793 ne sont pas au rendez-vous.
Les listes en lice pour les onze sièges à Constantine obtiendront un siège pour le candidat qui aura obtenu le plus grand nombre de voix au sein de sa liste. Une « affaire inattendue » dont la nouveauté de calcul a causé un retard dans l’annonce des résultats. « Il a fallu reprendre plusieurs P.V. car certains membres de bureaux n’ont pas saisi la nuance, de taille, entre l’ancien mode de comptage et le nouveau, nominatif et non plus par liste », nous dira un membre de l’Anie de Constantine. Donc aucun parti n’a atteint la limite minimale qui équivaut à un siège que ce soit le Front de libération nationale, FLN, le RND, le mouvement Hamas, le Front Justice et Développement (le Parti Jaballah), le Parti Justice et Liberté, le Mouvement Bina, et d’autres indépendants.
Les candidats des listes de partis dont les résultats seront classés par ordre croissant avec les candidats des listes indépendantes en fonction du nombre de suffrages obtenus seront déclarés « vainqueurs » de leur liste, mais pour le moment, et jusqu’à 18h hier, aucun candidat ne s’est vraiment détaché de ses colistiers. Donc, et pour une fois il n’y a pas de leader dans une liste, et ceux que l’on croit se détacher ne sont pas ceux escomptés.
On sait que le collège électoral de Constantine compte un recensement de 607877 inscrits sur les listes électorales, et le taux de participation a atteint 19,65 %, selon les chiffres du délégué de l’Autorité électorale nationale indépendante.
Constantine, donc, sera un microcosme de ce que sera la nouvelle APN, une assemblée confettis où la majorité relative ou absolue ne font plus partie du lexique de la Chambre basse du Parlement. n