Engagé dans une lutte très compliquée pour le maintien en Ligue 1 Mobilis, le CR Belouizdad, dernier (11 points), voit le sort s’acharner contre lui.

Ayant injecté un recours auprès du Tribunal sportif algérien (TAS) pour récupérer 3 points défalqués en début de saison, les Belouizdadis ont vu leur requête rejetée. Pour rappel, la Ligue de football professionnel (LFP) a sanctionné les «Rouge et Blanc» en début de saison. Motif: l’ancienne direction, présidée par Mohamed Bouhafs, n’avait pas épuré une dette estimée à 11 milliards de centimes. Conséquence: l’instance qui gère le championnat avec ses deux paliers «pro» a obligé les Belcourtois à commencer l’exercice 2018-2019 avec un handicap de 3 unités en plus de perdre le premier match face à l’AS Aïn M’lila sur tapis vert.
Ce verdict est une très mauvaise nouvelle pour la formation de Laâquiba qui pointe à 7 longueurs du premier non-relégable. Désormais, le directoire doit se tourner vers le TAS de Lausanne (Suisse) selon les dernières informations. Affaire à suivre.