Le taux d’avancement du programme d’urgence, mis en œuvre pour l’amélioration de la distribution de l’eau potable des wilayas d’Annaba et d’El-Tarf, est jugé satisfaisant par le ministère des Ressources en eau.

Tout porte à croire que le programme sera même achevé dans les délais, à savoir au mois de mars 2018. Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, qui s’est réuni, ce jeudi au siège de son département, avec les walis d’Annaba et d’El Tarf, Mohamed Salamani et Mohamed Belkateb, ainsi que toutes les parties intervenantes dans la mise en œuvre de ce programme, a exhorté les maîtres d’ouvrage délégués et les entreprises de réalisation à tenir leurs engagements dans le temps. Parmi les mesures prises dans le cadre de ce programme, lancé au mois de septembre de cette année, suite à un constat critique sur l’eau potable dans ces régions, figure la réhabilitation des stations de traitement, des champs de captage, de dédoublement de conduites, des forages et des stations de pompage. Le programme stipule également la réparation des fuites d’eau et la sécurisation du réseau et de toutes les installations électriques. Le ministre a appelé, par ailleurs, lors de cette réunion, à favoriser les entreprises et les bureaux d’études nationaux dans la mise en œuvre de ce programme d’urgence, comme instruit par le Premier ministre. De même qu’il a exhorté les intervenants dans la mise en œuvre de ce programme à exploiter les équipements et les fournitures fabriqués localement. Evoquant le projet, initié par le gouvernement, de réalisation d’une station de dessalement d’eau de mer dans la wilaya d’El-Tarf, il a assuré que, grâce à ce projet, cette wilaya ainsi que Annaba, seront sécurisées définitivement en eau potable. Cette station approvisionnera même, selon lui, plusieurs autres wilayas de l’est du pays.