Trois affaires de vol de matériaux de construction, d’argent et d’ordinateur portable par effraction de domicile et de bétails résolues. C’est ce qui ressort du communiqué transmis à la presse par la cellule de communication de la sûreté de wilaya de Ghardaïa

qui fait part de la résolution de trois affaires distinctes par les éléments de la sûreté de daïra de Guerrara, à 120 km au nord-est du chef-lieu de wilaya, Ghardaïa. La première affaire porte sur une succession de plaintes d’entrepreneurs et de responsables de chantier de construction quant à des vols successifs et répétés de matériaux prélevés par un (ou des) inconnu (s) sur leurs stocks de chantier. L’enquête diligentée par le service de la police judiciaire de Guerrara, appuyée par l’exploitation efficiente d’informations fiables, a permis de localiser une maison, avec jardin entouré d’un grand et haut mur, située à l’extrémité de la ville, où seraient entreposées tous les matériaux volés des chantiers de construction. Munis d’un mandat de perquisition délivré par le procureur de la République près le Tribunal de Guerrara, les éléments de la police judiciaire ont investi la demeure en question et ont effectivement découvert dans le grand jardin, à l’abri des regards extérieurs, des tas de matériaux de construction volés. Alors que tous ces matériaux volés ont été restitués à leurs propriétaires, et un véhicule utilitaire avec lequel il transportait le produit de ses vols a été saisi, le présumé voleur, propriétaire de la maison, âgé de 26 ans, arrêté sur les lieux, a été présenté devant le procureur de la République qui l’a déféré devant le magistrat instructeur qui a ordonné son placement sous mandat de dépôt. Il a été écroué à la prison de Chaâbet Ennichène de Ghardaïa. La deuxième affaire relève d’un vol commis, par effraction, dans le domicile d’un citoyen en pleine ville de Guerrara. Selon la plainte déposée par le propriétaire de la maison auprès de la sûreté de daïra de Guerrara, pas moins de 100 millions de centimes en monnaie nationale et un ordinateur portable, ont fait l’objet du vol. Après avoir procédé par la police scientifique relevant de la police judiciaire à la reconnaissance et au relevé d’empreintes digitales et de tout autre indice sur les lieux du vol, les limiers de la police se sont rapidement mis sur la piste d’une bande criminelle composée de quatre individus, âgés entre 22 et 47 ans, soupçonnés d’être les auteurs du vol. Rapidement localisés et interpellés pour interrogatoire, ils sont arrêtés après avoir reconnu leur méfait. L’ordinateur portable a été récupéré et restitué à son propriétaire alors que les 100 millions de centimes ont été dépensés dans l’achat d’un véhicule et d’une moto qui ont été saisis. Ils ont été tous les quatre présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Guerrara qui les a déférés devant le magistrat instructeur lequel a ordonné leur mise sous mandat de dépôt. Ils ont été incarcérés à la prison de Châabet Ennichène de Ghardaïa. La troisième et dernière affaire concerne un vol de bétail commis sous la menace d’armes blanches. Selon la plainte déposée, dans l’heure qui suit le délit, par deux bergers, ceux-ci auraient fait l’objet, alors qu’ils étaient en train de faire paître leur troupeau dans un endroit isolé à la périphérie de Guerrara, d’un vol de 12 têtes d’ovins par trois individus armés de couteaux. Rapidement déployés sur les lieux et sur les axes routiers, les policiers ont localisé les voleurs, au nombre de trois. Deux d’entre eux, âgés de 23 et 26 ans, ont été arrêtés sur place alors que le troisième en fuite et résidant hors de la ville de Guerrara, formellement identifié, reste activement recherché.
Les douze têtes d’ovins ont été récupérées et remises à leurs deux propriétaires alors que les deux présumés voleurs arrêtés ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Guerrara qui les a déférés devant le magistrat instructeur qui a ordonné leur mise sous mandat de dépôt. Ils ont été incarcérés à la prison de Chaâbet Ennichène de Ghardaïa.
O. Y.