En cette journée du 6 décembre 2020, date de reprise des vols du réseau interne de la compagnie aérienne Air Algérie dans le hall de l’ex-aéroport international d’Alger, où Reporters était sur les lieux, des dizaines de personnes en partance où à l’arrivée ont redonné vie à cette structure d’accueil après avoir été désertée pendant près de huit mois par décision des autorités sanitaires du pays suite à la pandémie du coronavirus.
Que ce soit au niveau des guichets de réservation, des espaces d’enregistrements passagers ou du côté des embarquements, tout se déroulait convenablement. Il faut dire que le personnel affecté à ces services était préparé pour la circonstance. Le temps de réservation n’était pas très long, ce dont ont témoigné des personnes juste après s’être éloignés des guichets un document de confirmation de réservation à la main. « Je viens de réserver un billet pour Annaba/Alger prévu le 12 décembre prochain sans augmentation ; chose que je redoutais. Cela n’a pas demandé beaucoup de temps contrairement à ce qui se passait auparavant », indique un jeune. Même observation chez ce couple voulant se rendre à Oran et craignant de ne pouvoir avoir de billets pour aujourd’hui. « A notre grande satisfaction, nous pouvons partir sur le vol de 13H », ont-ils précisé. D’autres nous ont affirmé à l’unanimité que « cette reprise de vols domestiques nous est grandement bénéfique pour plusieurs raisons. Entre autres, le gain de temps ». Et de nous lancer : « Nous nous réjouissons du retour des vols internes. » Du côté des guichets de réservation de la compagnie Tassili Airlines, jouxtant ceux d’Air Algérie, là aussi « les réservations vont bon train », nous a indiqué un responsable des lieux, tout en nous précisant « nos vols reprendront demain sur Tamanrasset, Aïn Salah et Adrar dans un premier temps.
Côté embarquement, on apprend que le pavillon national a programmé 22 vols. Le premier à ouvrir le bal est celui d’Oran à 6H30 tandis que le dernier vers Constantine décollera à 14H30. « Tous les passagers avec réservation se sont fait enregistrer. Nous n’avons pas enregistré d’absence », a-t-on appris d’une préposée au guichet de l’enregistrement.
Concernant les arrivées, les voyageurs questionnés se disent satisfaits des conditions de voyage, tout en faisant remarquer la ponctualité des horaires de départ. « Nous avons décollé depuis Constantine à l’heure exacte inscrite sur notre billet », nous a dit une septuagénaire venue à Alger pour se faire soigner avec rendez-vous. Toujours sur ce même espace, mais du côté où attendent les proches, Mohamed et Saïd, des cousins originaires de Oued Souf, nous ont rapporté qu’ils sont dans l’attente d’un parent. « Il vient de nous confirmer qu’il a embarqué à l’heure prévue », nous révèle Saïd alors Mohamed avoue que « cela va nous rendre la tâche facile afin d’être au rendez-vous à la clinique où doit se faire opérer notre parent ». Non sans cacher qu’il attendait impatiemment les vols Oued Souf-Alger dans la mesure « où cela nous fait gagner énormément de temps surtout lorsqu’il s’agit de déplacer un malade sur une longue distance avec tous les risques encourus ».
Un petit tour d’horizon du côté des commerces dans le hall de l’aéroport nous fait découvrir que leur gérant a accueilli avec un grand soulagement leur reprise d’activité. Cela est d’autant plus compréhensible quand on apprend de son propre chef que « nous étions en proie à de lourdes charges de location, mais avec cette reprise, nous espérons du moins amortir notre manque à gagner ». Notons enfin que toutes les parties concernées par ce retour des vols internes s’attendent au fil des jours à une plus grande animation de l’aéroport tout au moins pour sa rentabilité. n