Cri de soulagement chez les patrons d’agences de voyages spécialisées dans le tourisme local. En effet, la reprise des vols sur le réseau domestique d’Air Algérie reste synonyme pour eux de reprise d’activité après avoir été lourdement impactés par les mesures de confinement décidées en mars dernier par les autorités sanitaires du pays, rendues impératives devant le danger de propagation du coronavirus.

Tous les patrons d’agence de voyages que Reporters a pu joindre par téléphone, ont le même sentiment de satisfaction. Tout un chacun voit dans cette reprise «une lueur d’espoir» dans le sens où, nous rapporte l’un de ces professionnels, «des centaines de nos collègues pris à la gorge faute d’inactivité et sans aucune aide financière et des charges à honorer n’ont eu d’autre choix que de déclarer une cessation d’activité auprès du Centre national du registre de commerce (CNRC)». Un autre nous révélera que «certains ne voyant pas le bout du tunnel se sont vite convertis à une autre activité. En somme, ne sont restés dans notre profession que ceux n’étant pas en proie à de lourdes charges et de surcroît disposant d’autres entrées d’argent, ce qui leur a permis de surmonter la léthargie dans laquelle notre secteur s’est retrouvé englué». Selon un de nos locuteurs, très ancien dans le secteur : «Certes c’est une bonne nouvelle que d’apprendre qu’Air Algérie va desservir les villes du Sud qui sont les destinations préférées de nos fidèles clients, notamment en cette période de fin d’année, où nous avons l’habitude de faire le plein en matière de chiffre d’affaires réalisé mais je crains que notre clientèle nous tourne le dos». Pourquoi ? Notre locuteur d’expliquer : «Nous redoutons que les patrons de structure hôtelière avec qui nous avons l’habitude de travailler ne jouent pas le jeu, c’est-à-dire décident d’augmenter leur tarif de façon sensible, histoire de compenser leur manque à gagner après huit mois de vaches maigres. Et du coup nous serons aussi de notre côté dans la contrainte de réajuster nos prix à la hausse. Chose qui à coup sûr va pousser certains de nos clients à faire marche arrière en se privant de vacances d’hiver à notre grand détriment car nous aussi comptions sur les vacances d’hiver pour faire recette et par voie de conséquence souffler un peu. Pas seulement, puisque notre personnel aurait pu en tirer profit après des mois sans salaire complet, se contentant du peu mais avec leur approbation». Un autre enfin lâche qu’«avec cette reprise des vols internes les grands bénéficiaires seront d’une part les grandes agences de voyages et d’autre part les opérateurs économiques ainsi que les commerciaux dans le besoin de se déplacer rapidement». Et d’ajouter à cette liste «quelques grands hôtels où ces voyageurs feront halte».
En définitive, on peut avancer que l’impact du retour des vols domestiques ne sera qu’une bouffée d’oxygène pour un nombre réduit d’agences de voyages. Il importe de savoir enfin, selon les chiffres de l’Union nationale des agences de voyages (Snav) qu’il existe 3 000 agences de voyages au niveau national employant pas moins de 300 000 personnes qui subviennent aux besoins de milliers de familles.

Début aujourd’hui de la vente des billets
Dans le sillage de la reprise de ses vols sur le réseau domestique, la compagnie aérienne Air Algérie a ouvert les réservations aujourd’hui au niveau de l’ensemble de ses agences sur tout le territoire national. Pour éviter tout désagrément à sa clientèle, le pavillon national a cru à toute fin utile, à travers un communiqué largement diffusé, de préciser les conditions de voyage auxquelles doivent se soumettre les passagers. Ainsi, les passagers doivent être en possession d’un billet confirmé sur le vol de leur destination et disposer d’un masque de protection qu’ils doivent porter tout au long du voyage. Le pavillon national invite donc sa clientèle à se conformer à ce dispositif. Ceci dit, il importe de souligner que la levée de suspension des services aériens de transport public de passagers sur le réseau domestique «demeure tributaire de la mise en œuvre et du strict respect des protocoles sanitaires spécifiques aux aéroports et à bord des aéronefs, élaborés sur la base des recommandations des autorités de l’aviation civile et adoptés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19)», avertit le Premier ministère dans un communiqué paru lundi dernier. Ce qui laisse supposer que tout manquement aux mesures prescrites pourrait pousser les autorités sanitaires du pays à agir en conséquence non sans écarter la possibilité d’un retour à la suspension des vols sur le réseau domestique. En somme, la balle est dans le camp des voyageurs et chacun prend ses responsabilités. Dans un autre registre, Air Algérie a tenu à rassurer que le rapatriement des ressortissants à l’étranger se poursuivra tout en annonçant dans son communiqué que les compatriotes résidents à l’étranger et souhaitant rejoindre le pays pour des motifs exceptionnels d’urgences, c’est-à-dire d’ordre sanitaire, humanitaire ou en cas de force majeure à caractère professionnel ou économique, bénéficieront également des opérations de rapatriement. Cependant, «il leur sera exigé les résultats d’un test PCR rendus au plus tard 72 heures avant l’embarquement», précise la compagnie nationale dans son communiqué. On lit également que les opérations de rapatriement «concernent seulement les citoyens recensés au niveau des représentations algériennes à l’étranger et ceux ayant soumis un dossier auprès du comité sectoriel ad-hoc, tandis que les vols seront toujours assurés pour les cas d’urgences réunissant, bien entendu, les conditions préalablement fixées». Notons enfin que le pavillon national ne donne aucun détail sur les destinations prévues dans le cadre de ses opérations de rapatriement. Air Algérie s’est contentée de porter à la connaissance des voyageurs concernés qu’un programme précis des dessertes sera annoncé ultérieurement afin de se rapprocher des agences commerciales d’Air Algérie pour l’achat des billets.
Le chargé de l’Information et de la communication à Air Algérie, Amine Andaloussi, a affirmé que les vols domestiques vers le sud du pays débuteront à partir de dimanche prochain, sans toutefois en préciser le nombre ou les wilayas concernées, assurant que toutes les mesures préventives contre la pandémie du nouveau Coronavirus ont été prises. <