C’est demain, mardi 30 avril, que le comité central(CC) du Front de libération national(FLN) reprendra ses  travaux, laissés en suspend depuis le 23 avril dernier, pour élire un nouveau secrétaire général du parti. Ayant pris du retard dans les travaux du CC, ce qui a conduit les propriétaires du Centre international des conférences (CIC) à leur demander de quitter les lieux à 18h30, les organisateurs ont pour cette fois-ci  obtenu une autorisation de la wilaya d’Alger de 8h00 à 22h00. Une façon pour eux de se prémunir contre tout retard pouvant les conduire à prolonger les travaux. Et pour cause, les organisateurs veulent coute que coute en finir avec la situation d’illégalité que vit le parti depuis le départ de Ould Abass de son poste de SG, cela fait 6 mois. Au total douze membres du CC se disputent le poste SG du parti et ont officiellement déposé leur dossier de candidature. Il s’agit essentiellement de Kharchi Ahmed, Djamel Benhamouda, Ali Seddiki, Mohamed Djellab, Said Bouhadja, Mustapha Mazouzi, Abdelhamid Si Afif, Said Bedaida, Mohamed Djemai, Aboul-Fadl Badji, Hocine Khaldoun et Fouad Sebouta.  Depuis en effet, une semaine ces candidats ont menés des campagnes offensives  au fin de convaincre les membres du CC de leur apporter leur soutien. Mais beaucoup de membres de cette instance expriment des appréhensions par rapport à la session de demain. « J’espère qu’on parviendra à élire un nouveau SG » explique à « Reporters » un membre du CC qui ne manque pas de lancer « nous souhaitons que les blocages qui ont eu lieu la dernière fois, ne soient pas de mise cette fois ci ».

Plus de détails dans nos deux éditions (papier et digitale) de demain