Lors de sa visite hier dans la wilaya d’El Tarf, le ministre du Travail, Mourad Zemali, a menacé les organisations syndicales qui ne se conforment pas à la loi de représentativité 90-14 relative à l’exercice syndical et ne disposant pas des 20% prévus par la réglementation et dont la date butoir a expiré le 31 mars dernier.

Il  a indiqué que ces organisations qui ne comptabilisent que les 20 % de représentativité requis continueront à syndiquer, mais  sans pour autant avoir le droit de représentabilité dans les conflits. L’hôte de la wilaya, qui a présidé  un regroupement régional de quatre wilayas de la bande frontalière, a indiqué que cette visite entre dans le cadre d’une stratégie globale dans la promotion au profit de ces wilayas qui comportent vingt-six communes frontalières.
Après la lecture d’un bilan, présenté par la directrice de l’emploi, sur les opportunités offertes aux demandeurs d’emploi au niveau de ces wilayas, le ministre s’est déclaré satisfait des efforts déployés en ce sens puisque le taux passe de 7 à 9%, un bond appréciable. Le ministre a sommé les directeurs de l’Ansej, de la Cnac et les responsables concernés de faire plus d’efforts afin de venir en aide à cette masse de jeunes diplômés et sans aucune qualification. Pour cette dernière catégorie, le ministre a sommé les directeurs de l’emploi à mener une campagne de sensibilisation après recensement des possibilités d’emploi dans divers secteurs d’activité.
Levée du gel dans le recrutement des jeunes pour des emplois administratifs
« Je tiens à vous signaler que l’Etat a décidé de lever le gel dans le recrutement des jeunes pour des emplois administratifs », a révélé le ministre, qui a été longuement ovationné par l’assistance lors cette rencontre de  quatre wilayas frontalières, El Tarf, El Oued, Tébessa et Souk Ahras.
Ces wilayas, avait-il plusieurs fois souligné, possèdent des richesses qui ne demandent qu’à être exploitées, surtout la wilaya d’El Tarf qui compte huit communes frontalières. Le ministre n’a pas caché sa satisfaction quant à la volonté qui anime les responsables de ces wilayas qui cherchent à sortir d’un marasme de plusieurs années. Parlant d’El Tarf, il dira en substance que c’est une wilaya où le créneau de la  filière laitière avait ses lettres de noblesse. Plus, il révélera que pas moins de 5 000 postes d’emploi ont été créés grâce au lancement du dernier segment de l’autoroute Est-Ouest.
Le ministre a en outre indiqué que les directeurs des divers organismes générateurs d’emplois sont contraints de mener une campagne de sensibilisation pour canaliser les demandeurs non qualifiés à suivre une formation dans les centres qui leur permettra de se procurer un emploi. Enfin, soulignons que le ministre a, lors de cette visite d’une journée, présidé l’inauguration d’une nouvelle agence Anem à Ben M’hidi, puis il a fait une halte au lac des Oiseaux, au niveau de l’unité de fabrication navale créée dans le cadre de l’insertion des jeunes mais qui demeure encore au stade embryonnaire. La délégation ministérielle accompagnée des autorités locales civiles et militaires s’est rendue à El Kala où le ministre a visité et inspecté l’unité Onaph qui réalise chaque année 2 000 prothèses pour les insuffisants musculaires et cérébraux et qui pourvoit les quarante-huit wilayas.  Cette  unité accuse plusieurs mois de retard depuis sa réhabilitation en 2014. Il a ordonné la dynamisation des travaux pour que cette unité d’intérêt national soit livrée dans les délais impartis. De retour à El Tarf, après avoir présidé la rencontre régionale des quatre  wilayas, il a installé une commission qui sera supervisée par le wali de chaque wilaya. <