Le Théâtre national algérien Mahiedinne-Bachtarzi, l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaiah et l’Office Ryadh El Feth (Oref)  ont suspendu, jusqu’à nouvel ordre, toutes leurs activités et les programmes culturels suite aux directives gouvernementales comme annoncé par le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid,  mardi dernier. « Par mesure de prévention, toutes les manifestations à caractère culturel, politique et sportif seront suspendues, suivant les instructions du Président de la République», avait-il annoncé.

C’est suite à cette directive, que le très attendu concert de musique symphonique, intitulé « Bethoven, une merveille musicale »  prévu pour la soirée du 15 mars prochain, à l’Opéra d’Alger, a été annulé tel que l’annonce la page officielle de l’Opéra d’Alger, qui ajoute que tous les spectacles sont reportés jusqu’à nouvel ordre. Le directeur de l’Opéra d’Alger Nordine Saoudi, contacté par téléphone, nous  a confirmé, hier, la suspension des spectacles au niveau de l’Opéra d’Alger  jusqu’à nouvel ordre. Il nous précise à ce sujet que « dans un contexte où la vigilance est de mise, il est tout à fait normal de s’incliner face à ce genre de directives». Tout en expliquant qu’« il faut se conformer à ces mesures de prévention, car ce sont des précautions tout à fait naturelles qui sont prises dans un pays qui se respecte, afin de préserver ce qu’il y a à préserver». C’est dans le même esprit de préventions afin de limiter les risques de propagation du coronavirus que l’Office Ryadh El Feth, qui compte plusieurs salles de spectacles et de cinéma, a également suspendu jusqu’à nouvel ordre toutes les manifestations et animations culturelles. Thamila Aoubed, chargée de communication de l’Oref, nous a ainsi également confirmé que toutes les manifestations culturelles sont suspendues, jusqu’à nouvel ordre, en nous déclarant : « Nous avons eu des consignes verbales pour la suspension de toutes les activités et manifestations culturelles de l’Oref jusqu’à nouvel ordre. Depuis hier toutes les activités sont suspendues, cela concerne les spectacles et les concerts prévus en salle et même en pleins air mais aussi les projections cinématographiques.» Elle a également ajouté que « nous attendons des instructions écrites pour les afficher au niveau des espaces de l’Oref, à l’instar des salles Ibn Zeydoun et Cosmos ainsi que l’espace Frantz-Fanon ».
Le Théâtre national algérien (TNA) qui devait accueillir plusieurs représentations et le très attendu Festival national de théâtre professionnel (FNTP) avec des troupes venues des plusieurs wilayas a également été reporté à une date ultérieure.Yacine Zaidi, chargé de communication du TNA, nous a ainsi confirmé que toutes les activités et le programme de représentation du TNA ont été suspendues jusqu’à nouvel ordre. Il  nous précise à ce sujet que depuis « le 11 mars suite  aux directives du Ddirecteur général du TNA Mohamed Yahyaoui, nous avons suspendu toutes les représentations et spectacles prévus, ajoutant que dans ce cadre «même le Festival national du théâtre professionnel, prévu du 19 au 28 mars, est reporté jusqu’à nouvel ordre». Le report du FNTP  entre ainsi dans le cadre de la prévention contre la propagation du virus d’autant plus que le TNA peut accueillir plus de sept-cents personnes et que de nombreux spectacles ont déjà affiché complet.
Au moment où nous mettions sous presse, le ministère de la Culture n’avait publié encore aucun communiqué officiel concernant l’annulation ou le report des manifestations culturelles prévues sur le territoire national ni quels sont les motifs de la suspension de ces activités sachant que certaines infrastructures maintiennent leurs activités faute de directives claires et précises.