La septième chambre pénale près la Cour d’Alger a décidé, hier, du report au 20 octobre courant du procès en appel de Saïd Djabelkhir, condamné en première instance à 3 ans de prison pour «offense aux préceptes de l’Islam».
Le report a été décidé par le juge qui avait déjà ajourné, mercredi passé, ce procès jusqu’à ce qu’il statue sur la recevabilité ou le non-envoi de l’exception de procédure au Conseil constitutionnel, soulevée par l’un des avocats de défense du prévenu Djabelkhir et portant inconstitutionnalité de l’article 144 bis du code pénal sur la base duquel son mandant a été poursuivi.
Le Tribunal de Sidi M’hamed avait condamné, en avril dernier, Saïd Djabelkhir à 3 ans de prison ferme assorti d’une amende de 50 000 DA pour «offense aux préceptes de l’Islam». Pour rappel, la plainte avait été déposée contre le prévenu par un enseignant de l’université de Sidi Bel Abbès.