Par YAZID MILOUDI
Soixante-sept ans déjà ! Soixante-sept seulement ! Pour certains, cette période est très longue, pour d’autres, elle reste très petite dans la vie d’une nation. Cette dernière «analyse» reste la plus logique. Ainsi, la Révolution a éclaté il y a 67 ans. Ce 1er novembre 1954 restera, éternellement, un repère pour l’Algérie. Une date que personne ne pourra effacer, de par l’impact qu’elle a eu à l’époque et qu’elle suscite encore à ce jour.
C’était le jour annonciateur de l’inéluctabilité de la fin du colonialisme sur la terre algérienne. La lutte armée s’est imposée comme seule alternative pour faire sortir une force d’occupation, à laquelle est venue s’ajouter une politique de peuplement, dont le but ultime était d’effacer les «autochtones».
Pour avoir une idée – pour ceux qui l’ont oublié, le rappel est important -, il faudra bien mentionner que la Révolution de 54 a permis à de nombreux peuples de sortir du joug colonial. Oui, plusieurs pays doivent beaucoup à l’Algérie et à ses moudjahidine, les vrais ! L’histoire a retenu, et retiendra encore, que la révolution algérienne, en plus de celle du Vietnam, sont les plus grandes du vingtième siècle. Ce qui a été réalisé durant cette guerre de libération doit rester ancré dans l’esprit de tous les Algériens, surtout chez les jeunes. Malheureusement, et il faut bien l’avouer, c’est la manière avec laquelle elle a été présentée, depuis l’Indépendance, qui pose problème.
Ce n’est pas parce que la Révolution a été (mal) défendue par les pouvoirs successifs qu’il faut la remettre en cause. L’Algérie n’a pas été seulement attaquée en 1930, l’Algérie n’a pas été seulement colonisée jusqu’en 1962, l’Algérie a surtout survécu à une totale disparition. Les habitants de cette terre -sacrée, oui, sacrée-, sont revenus de très loin. La colonisation et peuplement sur le continent américain, en Nouvelle-Zélande et en Australie. C’était l’objectif tracé ici, et il était -dans les calculs des colons- prévu la disparition des autochtones. Que sont devenus les Indiens d’Amérique ? Que sont devenus les Aborigènes ? Ça devait être le destin des Algériens, mais la Révolution du 1er Novembre est venue anéantir les espoirs des génocidaires. Nous revenons tous de loin.