Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, a affirmé lundi depuis El Tarf que toutes les dispositions ont été prises pour garantir l’entrée des Tunisiens en Algérie et des Algériens en Tunisie dans ”d’excellentes conditions”, à partir du 15 juillet prochain.

Lors d’un point de presse animé au centre frontalier d’Oum Teboul en compagnie du ministre de l’Intérieur tunisien, Tawfik Charafeddine, M. Beldjoud a indiqué que la visite des délégations des deux pays à ce poste frontalier vise à s’enquérir des dispositions prises au niveau des postes frontaliers terrestres, en prévision de leur réouverture aux voyageurs à compter du 15 juillet courant, et ce, en application de la décision prise en commun dans ce sens par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue tunisien, Kaïs Saïed.

Il a également souligné que la présence des deux délégations au poste d’Oum Teboul vise aussi une coordination conjointe pour que “les familles tunisiennes qui entrent en Algérie et les familles algériennes qui entrent en Tunisie soient satisfaites”.

M. Beldjoud a également indiqué avoir évoqué avec son homologue tunisien beaucoup de points et de détails visant à garantir un bon accueil et une bonne prise en charge des citoyens lors de l’entrée et la sortie des deux pays, depuis leur arrivée aux postes frontaliers terrestres lors de l’entrée, jusqu’à leur retour et leur sortie de ces postes.

Il a affirmé, à ce propos, que toutes les conditions sont “offertes pour assurer la quiétude et le repos des citoyens durant leur déplacement vers les deux pays”, assurant que la volonté et les moyens “existent et les postes frontaliers seront renforcés par tous les moyens matériels et humains afin de garantir l’accueil des citoyens 24h/24 dans les meilleures conditions”.

Soulignant que neuf (9) postes frontaliers existent entre les deux pays dans plusieurs wilayas, M. Beldjoud a appelé les citoyens à diversifier leurs choix des postes durant leur déplacement pour entrer ou quitter le pays afin d’éviter un éventuel rush sur l’un des postes au détriment des autres.

Parallèlement, M. Beldjoud a indiqué que la lutte contre la contrebande “demeurait au centre des intérêts des deux pays”, affirmant qu’”aucune tolérance ne sera admise envers ce phénomène qui ronge l’économie nationale” tout en qualifiant les contrebandiers de “criminels qui saignent l’économie nationale”.

De son côté, le ministre de l’Intérieur tunisien a affirmé que les autorités de son pays s’attachaient à prendre toutes les mesures nécessaires pour un “excellent” accueil des Algériens qui viendraient passer leurs vacances d’été en Tunisie.

Au cours du même point de presse, le ministre de l’Intérieur tunisien a indiqué que les autorités tunisiennes “œuvreraient à lever toutes les entraves devant les Algériens durant leurs vacances sur le territoire tunisien”.

Le ministre tunisien qui était accompagné d’une délégation composée des responsables des délégations frontalières avec l’Algérie, de cadres du secteur des douanes tunisiennes et des représentants des consulats en Algérie, a indiqué que les Algériens “se retrouveront parmi leurs frères tunisiens en toute quiétude et sécurité dans n’importe quelle ville où ils se rendront”, mettant l’accent sur les relations fraternelles qui lient les deux pays.

Les deux délégations avaient suivi auparavant, au niveau du poste frontalier d’Oum Teboul, un exposé détaillé sur le mouvement des personnes et des véhicules au cours des dernières années au niveau des postes frontaliers entre les deux pays, dont celui d’Oum Teboul dans la wilaya d’El Tarf qui enregistrait avant la pandémie de la Covid-19 le transit de plus de 1,5 million de voyageurs. Elles se sont rendues par la suite vers le poste frontalier de Melloula en Tunisie pour s’enquérir des mesures et des préparatifs en cours pour l’accueil des voyageurs.

La rencontre entre les deux délégations a été clôturée par une séance de travail au siège de la wilaya d’El Tarf, en présence des walis des wilayas frontalières avec la Tunisie, à savoir Souk Ahras, Tébessa, El Tarf et El Oued, et du Directeur général des Douanes algériennes.

Auparavant, M. Beldjoud avait rencontré à El Tarf son homologue tunisien dans le cadre des préparatifs en cours en prévision de la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays aux voyageurs à compter du 15 juillet en cours. La rencontre s’est tenue au poste frontalier d’Oum Teboul pour faire le point sur les préparatifs relatifs à la réouverture des frontières terrestres entre les deux pays.