Près de 95% des nouveaux bacheliers, soit 257 926 ont accompli leur préinscription universitaire depuis l’ouverture de la plate-forme électronique lundi dernier.
Sur un total de 271 623 nouveaux bacheliers, 257 926 ont effectué jusqu’à jeudi dernier leurs préinscriptions, soit une moyenne de
94,96 %, selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Dans le cadre de l’étape de confirmation définitive des vœux, 103 777 bacheliers, soit 40,24 %, ont confirmé leurs choix, a indiqué, le département.
Suivra le traitement des vœux, qui commencera aujourd’hui et ce, jusqu’au 3 août. La proclamation des affectations est prévue pour le même jour. Suivra ensuite la phase, qui s’étalera du 4 au 17 août, et portera sur la confirmation, la réorientation ou les tests et entretiens pour les filières concernées et l’ouverture du portail « hébergement », le 2e traitement des cas d’échecs aux tests/entretiens et des demandes de réorientations et la proclamation des résultats des affectations (17 août). La troisième phase, qui s’étendra du 2 au 8 septembre, concernera les inscriptions définitives et les dossiers des œuvres universitaires, alors que la 4e phase (du 2 au 12 septembre), portera sur le traitement des cas particuliers par les EES (PROGRES) et la réouverture du portail hébergement, bourse et transport. Le ministère de l’Enseignement supérieur a fixé le 12 septembre comme date limite des inscriptions au titre de l’année universitaire 2019-2020. Par ailleurs, une nouvelle circulaire ministérielle relative aux préinscriptions et à l’orientation des nouveaux bacheliers au titre de l’année universitaire 2019-2020 a été promulguée le 18 juin dernier. Cette circulaire, disponible sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, définit les règles générales applicables pour les préinscriptions et l’orientation des nouveaux bacheliers au titre de l’année universitaire prochaine et les porteurs de diplômes étrangers pour l’accès à l’enseignement et à la formation supérieurs, en fonction des moyennes obtenues au baccalauréat.
L’orientation vers l’enseignement et la formation supérieur repose, conformément aux conditions fixées par cette circulaire, sur quatre paramètres, à savoir les vœux exprimés par le titulaire du baccalauréat, la série et les résultats du baccalauréat, les capacités d’accueil des établissements d’enseignement et de formation supérieurs et les circonscriptions géographiques.
Des conditions complémentaires de préinscription sont, toutefois, exigées pour l’accès aux classes préparatoires et à certains domaines et filières de formation. Le secteur prévoit de recevoir plus de 300 000 nouveaux étudiants.