Dans le cadre des mécanismes mis en œuvre pour conférer à la formation musicale une dimension académique de haut niveau, un accord de coopération et de partenariat est en cours de discussion entre l’Institut national supérieur de musique (Insm) et l’Académie des arts de Prague, portant principalement sur les domaines de l’enseignement, de l’échange de programmes pédagogiques ainsi que l’ouverture de postes de magistère et doctorat en musique au profit des étudiants algériens, nous a annoncé, hier, le directeur de l’Insm.

Abdelkader Bouazzara nous a ainsi précisé, hier, à propos des échéances et détails du futur partenariat devant lier l’établissement qu’il dirige et l’Académie des arts de Prague de la République Tchèque, que la coopération appliquée sur le terrain devrait commencer, espère-t-on, «dès le mois de juin prochain et englobera plusieurs disciplines : la direction d’orchestre, la direction des chorales. Mais, aussi les matières théoriques telles que la composition, les arrangements ou carrément l’apprentissage d’instruments telles que les cornes ou le piano».
En effet, Le directeur de l’Insm nous a ainsi précisé, hier, qu’à l’occasion de la présence en Algérie de la vice-rectrice, Mme Ingueborg, de l’Académie des arts de Prague en Algérie, cette coopération est actuellement au stade des discussions techniques ou «l’étude des détails de la convention », précise-t-il. Il ajoute que l’accord chapeauté par le ministère de la Culture et l’ambassade de la République Tchèque devrait à terme permettre le développement des formations proposées par l’INSM.
Abdelkader Bouazzara explique à ce titre que l’objectif des discussions qui sont menées était également de parvenir à l’ouverture de postes pédagogiques au profit des étudiants algériens. Il souligne à cet effet : «Nous allons étudier la possibilité d’inscrire des étudiants à des masters et doctorats (…) En fait, l’académie des arts de Prague a le même système que nous, le LMD, cela est un avantage».
Pour rappel, les discussions de partenariat avec la République Tchèque est le second volet de coopération de l’institution de formation algérienne avec des partenaires internationaux entamée depuis le début de cette nouvelle année. En effet, le 3 janvier dernier, un accord de coopération a été signé avec « Morehouse College » (Géorgie – Etats-Unis). Toutefois le directeur de l’Insm précise que «les discussions avec l’Académie tchèque devaient, pour leurs part, être plus approfondies, avec notamment la possibilité d’imaginer l’organisation de représentations, de concerts dans les deux pays. Je rappelle à ce titre que la République Tchèque est membre fondateur du Festival international de musique symphonique d’Alger».
Notons que cette coopération entre l’Algérie et la République Tchèque dans le domaine culturelle avait été annoncée par un communiqué du ministère de la Culture, faisant savoir que le ministre Azzedine Mihoubi avait eu le même jour une entrevue avec l’ambassadrice de la République Tchèque Mme Lenka Pokorna et Mme Ingueborg, vice-rectrice de l’Académie des arts de Prague. Le communiqué du ministère de la Culture avait ainsi précisé que les discussions portaient, en plus de cet accord de partenariat avec l’INSM, sur la coopération dans le domaine du théâtre «en développant l’idée d’une présentation d’une œuvre tchèque en collaboration avec le Théâtre national algérien», mais aussi sur l’encouragement des échanges entres les festivals de cinéma des deux pays, ou encore la traduction d’œuvres littéraires algériennes en tchèque.