Les éditions Helium convient le grand public à une conférence-débat animée par l’écrivain poète et journaliste Mohamed Badaoui, le samedi 27 mars prochain, au Palais de la culture Moufdi-Zakaria à 15 heures autour de la thématique «Ecrire pour qui ? Pourquoi ? Et en quelle langue ?». La conférence sera suivie d’une vente-dédicaces du recueil de poésie «Schiste et Mica», dernier ouvrage de Mohamed Badaoui publié aux éditions Helium, annonce un communiqué parvenu à la Rédaction.
Lors de cette rencontre avec le grand public, Mohamed Badaoui, partant de son propre exercice, abordera tous les aspects liés à l’écriture qu’elle soit créative, professionnelle ou intime. «Il partagera avec l’auditoire une expérience longue d’une trentaine d’années, durant lesquelles il a pratiqué, à travers diverses approches, de cet art essentiel au savoir et la culture», souligne le communiqué des organisateurs.
Ainsi, lors de cette conférence, Mohamed Badaoui mettra en relief l’importance cruciale de l’écriture dans la construction des individus, de la société et de toute civilisation. Il nous avait déclaré à ce sujet que l’écriture est capitale pour la transcription de la mémoire et sa transmission, estimant que c’est l’essence même de toute civilisation à travers les siècles, en affirmant que «l’acte d’écriture et, par ricochet, celui de la lecture est fondamental aussi pour la construction de la personnalité de chacun, l’acquisition des connaissances et de la rigueur ainsi que la transmission des valeurs humanistes».
Journaliste , écrivain, dramaturge, poète et enseignant des techniques d’écritures, Mohamed Badaoui, qui se revendique comme un militant de l’écriture, aspire ainsi à sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur l’importance de cet acte hautement civilisationnel, face au constat effarant de la situation de l’écriture dans notre pays.
Sa communication sera suivie par la vente-dédicaces de son recueil de poésies publié aux éditions Helium «Schiste et Mica», un ouvrage serti de l’accompagnement graphique de l’artiste plasticien Mehdi Bardi Djelil. A propos de cette expérience poétique, Mohamed Badaoui nous avait confié que «l’écriture d’un poème est toujours accompagnée d’une forte émotion, qu’elle soit une émotion froide ou incandescente». En ajoutant que «si ce n’est pas une émotion, c’est un état qui dure. Qui est soit tragique, soit euphorique. On essaye de le décrire sans en parler, comme un médecin ou un psychologue, mais de l’écrire avec des images». En effet, cet ouvrage publié aux éditions Helium se distingue par le fait d’être un «recueil de poésies et de proses poétiques est un magma où fusionnent bruyamment pensées et sensations antithétiques».