L’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (ANADE) (ex-ANSEJ) a accepté 253 dossiers supplémentaires en vue du remboursement des dettes des entreprises en difficulté, pour plus de 38 milliards de centimes, a indiqué jeudi un communiqué du ministère délégué chargé des micro-entreprises. «En application des axes de la nouvelle stratégie mise en place pour la relance du dispositif ANADE et la prise en charge des micro-entreprises en difficulté à travers le remboursement de leurs dettes ou la relance de leurs activités, selon le cas, une 12e séance de travail de la commission de Garantie, composée de représentants du Fonds de caution mutuelle de garantie risques/crédits jeunes prometteurs et de l’ANADE et chargée de l’examen de ces dossiers, a été tenue» jeudi, a précisé la même source. Lors de cette séance, tenue au siège de l’ANADE, il a été procédé à l’examen de 511 dossiers présentés par les représentants des banques, débouchant sur la validation de 253 dossiers pour le remboursement de plus de 38 milliards de centimes. La séance a été marquée par le report pour réexamen du traitement de 247 dossiers relatifs à des entreprises en activité qui seront accompagnées par l’ANADE à travers le rééchelonnement de leurs dettes à la faveur de plans de charges pour la relance de leurs activités dans le cadre des conventions signées, selon le communiqué. La même source a également fait état de la régularisation définitive de 11 dossiers par des propriétaires de micro-entreprises, à travers le paiement de leurs créances auprès des banques et de l’Agence. Ainsi, le nombre global des micro-entreprises en difficulté, dont les dossiers ont été examinés lors des séances, s’élève à 6.026 dossiers, selon le communiqué qui a fait savoir que d’autres séances seront programmées chaque semaine pour l’examen de pas moins de 500 dossiers par séance. <